/misc
Navigation

Les paris sauveront-ils les chaînes de sport?

Coup d'oeil sur cet article

L’an dernier, en légalisant les paris sportifs, les juges de la Cour suprême des États-Unis ont peut-être déterminé l’avenir des chaînes sportives traditionnelles.

Si l’avenir de TVA Sports, dont le déficit accumulé ne cesse de croître, est incertain, celui de la plupart des chaînes sportives est loin d’être assuré. Survivront-elles à la diffusion en ligne de plus en plus de sports ? Les ligues majeures créeront-elles leurs propres chaînes ? La légalisation des paris sportifs réussira-t-elle à donner un nouveau souffle aux chaînes sportives traditionnelles ? C’est ce que semble croire le vieux renard Rupert Murdoch qui ne manque pas d’audace et de vision malgré ses 88 ans.

DÈS L’AUTOMNE AU FOOTBALL...

À compter de l’automne, Fox, qui diffuse les matchs de la National Football League, sera le premier réseau américain à faire de chaque partie une véritable loterie, s’aidant d’une plateforme internet – Fox Bet –, mise au point et gérée par The Stars Group. On se rappellera qu’en août 2017, on a changé le nom de la société montréalaise Amaya pour celui de The Stars Group afin de faire oublier son passé tumultueux et ses démêlés avec l’Autorité des marchés financiers.

Rupert Murdoch est convaincu que l’information et le sport sont l’avenir de la télévision. À condition qu’on joigne les paris au sport. Il a donc déboursé 317 millions de dollars pour devenir actionnaire de The Stars Group à hauteur de 5 %. Murdoch a une telle confiance dans la rentabilité des paris sur les sports qu’il a signé un pacte de 25 ans avec l’entreprise. Il s’est même gardé la possibilité de partager le marché américain moitié-moitié avec The Stars Group. Moyennant une somme qui pourrait dépasser 3 milliards $.

... ET BIENTÔT CHEZ NOUS

The Stars Group, que les spectateurs connaissent bien pour son site PokerStar, détient désormais la pôle position du jeu en ligne. En Angleterre, il en a le monopole ayant acquis Sky Betting & Gaming pour 3,4 millions de livres sterling (5,800 millions $).

Les paris sur les sports existent déjà dans quelques pays d’Europe. Ils ne font que commencer aux États-Unis. C’est une question de temps avant qu’on les légalise chez nous. Ils feront alors paraître bien insignifiants nos nombreux pools de hockey. Avec un peu de chance, ils pourraient assurer l’avenir de nos chaînes sportives traditionnelles. Si elles survivent jusque là...

LE GRAND AMOUR DE JEAN BEAUDIN

Je pleure mon camarade Jean Beaudin qui n’est plus. C’est avec lui que Wayne Grigsby et moi avions créé L’or et le papier pour Radio-Canada et France 3. C’est pour lui aussi que Wayne et moi avions écrit quelques épisodes de Mount Royal pour CTV et TF 1.

Si Mount Royal, diffusée en français à Radio-Canada, ne restera pas mémorable, elle aura été pour Jean l’occasion de rencontrer Domini Blythe, vedette de la série avec Patrick Bauchau. Elle fut pour le plus grand bonheur de l’un et de l’autre sa compagne durant 23 ans.

Grâce à cette durable idylle, Domini, membre de la Royal Shakespeare Company de Stratford-upon-Avon, est restée au pays. Dommage que la scène montréalaise n’ait pas su profiter de sa présence autant que le Shakespeare Festival de Stratford, en Ontario, et le Shaw Festival de Niagara-on-the-Lake !

Salut ! Jean. Embrasse Domini.