/sports/hockey
Navigation

Les Sénateurs choisissent D.J. Smith

HKO-HKN-SPO-TORONTO-MAPLE-LEAFS-V-NASHVILLE-PREDATORS
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Sénateurs d’Ottawa ont embauché jeudi D.J. Smith, auparavant adjoint chez les Maple Leafs de Toronto, à titre d’entraîneur-chef, lui accordant un contrat de trois ans.

L’homme de 42 ans est devenu le 14e pilote de l'histoire de l'équipe qui avait quelques candidats de renom, dont Patrick Roy, Rick Bowness, Jacques Martin et Marc Crawford.

«Je suis fier d’être ici, a-t-il dit en français, tout en promettant d’améliorer son expression dans la langue de Molière. Je remercie [le propriétaire] Eugene [Melnyk] et [le directeur général] Pierre [Dorion] pour cette opportunité. Nous avons un groupe talentueux à Ottawa et à Belleville, dans la Ligue américaine, et je regarde de l’avant pour amorcer la prochaine étape de cette organisation.»

Smith a passé les quatre dernières saisons à titre d’assistant au sein du personnel de Mike Babcock avec les Leafs. Il s'est joint à ceux-ci en 2015-2016 après avoir mené les Generals d'Oshawa, de la Ligue de hockey de l'Ontario, au titre de la Coupe Memorial en 2015.

En trois saisons au poste d'entraîneur-chef à Oshawa, Smith a présenté un dossier de 135-53-3-13 et il a été nommé entraîneur de l'année de l’OHL après avoir mené les Generals vers une fiche de 42-20-6 en 2013-2014. Oshawa a terminé avec un dossier de 51-11-2-4 lors de sa saison 2014-2015, où il a remporté le titre. Aussi, son travail auprès des jeunes constituera un atout à ses yeux, lui qui se décrit comme un excellent motivateur.

«Les gens qui se joindront à moi seront de bons communicateurs, des personnes aimant avoir du plaisir. Les joueurs se retrouveront dans une atmosphère agréable», a-t-il spécifié, sachant que l’ambiance morose autour du club avait nui à celui-ci en 2018-2019.

«Chaque joueur devra assumer sa responsabilité. On sera plus intelligent et plus structuré, surtout en défensive. Nos joueurs de centre devront faire leur part pour aider leurs coéquipiers dans notre territoire et on va apprendre à nos défenseurs comment agir», a-t-il ajouté, se rappelant qu’Ottawa a concédé plus de 300 buts la saison passée.

Décision prise mercredi

Mentionnant qu’il avait pris sa décision mercredi et que sa discussion la plus difficile avait été celle avec Crawford, Dorion a été clair quant à ses attentes.

«Je n’accepterai plus jamais que nos joueurs ne travaillent pas», a-t-il soulevé.

«D.J. Smith est un gagnant. Nous croyons qu'il s'agit de la meilleure personne pour stimuler le développement et le succès des Sénateurs d'Ottawa, a aussi déclaré Dorion dans un communiqué. D.J est un excellent communicateur et un stratège exceptionnel. Son approche passionnée et ses aptitudes pour enseigner le jeu sont exactement les qualités que nous recherchions.»

Ottawa avait congédié l’instructeur-chef Guy Boucher au début mars et Crawford a complété la dernière campagne à la barre du club sous une base intérimaire. La formation ontarienne a terminé le calendrier régulier dans la cave du classement général.

Par ailleurs, Dorion et Roy s’étaient rencontrés à Montréal plus tôt cette semaine dans le cadre du processus d’embauche du nouvel entraîneur des Sénateurs.

Sélectionné au 41e rang par les Islanders de New York au repêchage de 1995, Smith a disputé 45 matchs en carrière dans la Ligue nationale.

Par ailleurs, les Leafs ont déjà identifié le remplaçant de Smith. Il s’agit de Paul McFarland.