/entertainment/movies
Navigation

Les stars défilent au gala de l’amfAR

Coup d'oeil sur cet article

Un des événements les plus courus par les vedettes pendant le Festival de Cannes, le traditionnel gala de l’amfAR (American Foundation for AIDS Research) a eu lieu jeudi soir au chic hôtel du Cap Eden Roc, à Antibes. Cette soirée est organisée chaque année depuis 1985 en marge du festival afin d’amasser des fonds pour la recherche contre le sida. Voici quelques photos croquées sur le tapis rouge de l’événement.

Xavier et sa bande

Samuel Gauthier, Antoine Pilon, Pier-Luc Funk, Catherine Brunet, Xavier Dolan, Gabriel D’Almeida Freitas et Adib Alkhalidey poursuivent leur périple à Cannes.
Photo AFP
Samuel Gauthier, Antoine Pilon, Pier-Luc Funk, Catherine Brunet, Xavier Dolan, Gabriel D’Almeida Freitas et Adib Alkhalidey poursuivent leur périple à Cannes.

CANNES | Au cours des dix dernières années, Xavier Dolan a vécu plusieurs expériences enivrantes au Festival de Cannes, de sa première sélection en 2009 avec J’ai tué ma mère à ses deux prix remportés en 2014 et en 2016 avec Mommy et Juste la fin du monde. Cette année, il a le bonheur de redécouvrir le festival de façon plus détendue, en savourant le moment avec sa bande d’amis.

Depuis deux jours, Dolan et les acteurs de son film Matthias & Maxime sont inséparables sur la Croisette. Ils ont monté les marches du Palais des Festivals tous ensemble mercredi et ils ont rencontré les médias en groupe toute la journée jeudi. À les voir s’amuser ensemble, on devine qu’ils ont aussi fait la fête très tard mercredi, après la première du film.

« C’est une chance de pouvoir partager le bonheur, le vertige et le stress de Cannes avec ces gens que j’aime, a souligné Dolan lors d’une rencontre de presse jeudi. On vit une expérience tellement forte et agréable. C’est très différent des années précédentes. Il y a un sentiment de lourdeur et de pression qui est moins présent cette fois-ci. »

Le mot amitié revient souvent sur la table quand on discute avec l’équipe de Matthias & Maxime. Non seulement ce thème est au cœur de ce 8e long métrage de Dolan, mais le cinéaste s’est aussi inspiré de ce groupe d’amis pour écrire le scénario.

« J’ai eu des amis dans ma vie avant de rencontrer cette bande, mais c’est à travers eux que j’ai découvert la communauté amicale, explique-t-il. J’ai vécu énormément de solitude au début de ma vingtaine et le sentiment de communauté qu’ils m’ont apporté depuis quelques années m’a énormément apaisé. »

Un nouveau départ

Dolan ne s’en cache pas : Matthias & Maxime marque un nouveau départ dans sa carrière : « C’est un film de transition, dit-il. J’ai 30 ans et j’arrive à la fin d’une décennie. Après dix ans, j’avais envie de faire un film sur l’amitié et d’essayer de nouvelles choses artistiquement. »

Pour les prochaines années, il dit souhaiter travailler davantage en tant qu’acteur et réaliser des films « à un rythme plus sain ».

« Là, je vais jouer un rôle dans le prochain film du réalisateur français Xavier Giannoli. Et comme réalisateur, j’ai envie de faire des films de genre. Ça fait dix ans que je réalise des films et je suis très fier de ce que j’ai fait. Mais là, je rêve de faire des films différents et de jouer des rôles comme acteur. Ma trentaine s’amorce et j’aimerais qu’elle soit différente de ma vingtaine. »

La date de sortie de Matthias & Maxime au Québec n’a pas encore été déterminée. Xavier Dolan ignore aussi quand son premier long métrage anglophone, The Death and Life of John F. Donovan, qui a été tourné il y a déjà plus de deux ans, prendra l’affiche chez nous. Il se dit d’ailleurs très déçu de ne pas avoir eu encore la chance de présenter ce film au public québécois.

Ce qu’ils ont dit

Photo AFP

« On avait tous entendu parler de la célébrité de Xavier à Cannes et en France. Mais on a découvert en arrivant ici à quel point c’est démesuré. Quand on voit des gens qui pleurent en criant son nom, ça surprend. C’est le genre de chose qu’on ne voit pas au Québec. »

- Pier-Luc Funk

Photo AFP

« Ça fait plusieurs années qu’on suit de loin les expériences de Xavier à Cannes. Mais là, c’est la première fois qu’on a la chance de le vivre de près, à ses côtés. Ça fait juste trois jours qu’on est dans cette ambiance et je trouve ça déjà éprouvant et épuisant. J’ose à peine imaginer ce que c’est pour Xavier qui vit cela depuis 10 ans ! »

- Catherine Brunet

Photo AFP

« Mon souvenir le plus drôle de la première du film, c’est quand on se plaçait devant les photographes sur le tapis rouge et qu’on voyait qu’ils étaient tous en train de regarder les photos précédentes sur leurs appareils. À part Xavier, ils ne s’intéressaient à personne d’entre nous ! »

- Adib Alkhalidey

Dolan divise la critique internationale

Au lendemain de sa première mondiale à Cannes, le film Matthias & Maxime de Xavier Dolan a eu droit à des critiques partagées dans la presse internationale. Les médias français qui sont généralement favorables au travail du cinéaste québécois ont réservé un accueil mitigé à son nouveau film. Sur le tableau des critiques des films de la compétition recensées quotidiennement par le Film français, on peut voir que Le Figaro, Le Parisien et le Télérama n’ont pas du tout aimé Matthias & Maxime. En revanche, le magazine Les Inrockuptibles et le journal Le Monde ont adoré. Les avis sont aussi très divisés dans la presse anglo-saxonne.