/entertainment/tv
Navigation

Barkskins: 160 personnes à loger

Coup d'oeil sur cet article

Le tournage de la série américaine Barkskins dans la grande région de Québec générera d’importantes retombées économiques, selon l'Office du tourisme de Québec. Seulement pour héberger les artistes et l’imposante équipe de production, les responsables auront besoin d’une centaine d’unités de logement, a appris Le Journal.

Si tout se déroule selon les plans de la production, le tournage produit par le studio Fox pour la chaîne National Geographic devrait débuter à la fin du mois de juin. La première saison devrait compter 10 épisodes, comme le révélait Le Journal en avril dernier. L’objectif serait, si la réponse du public est bonne, de réaliser au moins quatre autres saisons à Québec.

Au total, ce sont 150 techniciens et 10 artistes (d’Australie, de Londres et des États-Unis) qui s’installeront dans la capitale au cours des prochaines semaines pour une période variant entre quatre et six mois, avance Martin Dostie, de l’agence Sotheby’s International Realty Québec. Il a été approché par des responsables du tournage pour dénicher des appartements ou des maisons pour les principaux acteurs.

D’ailleurs, parmi les visages les plus connus dans cette série, on retrouvera entre autres David Thewlis, qui a joué dans Harry Potter, ainsi que Christian Cooke (The Art of More).

Pour les techniciens, c’est la firme spécialisée en location, les Locations du Vieux-Québec (Info@locationsvq.com) qui a la responsabilité de trouver des logements.

M. Dostie mentionne que l’équipe de production de Barkskins recherche des unités principalement dans les quartiers centraux de Québec, comme le Vieux-Québec et Montcalm. Plusieurs ententes ont déjà été signées au cours des dernières semaines. Le tournage devrait toutefois être réalisé en pleine nature dans trois endroits en périphérie de Québec.

«Les responsables ne veulent pas d’hôtel. Ils recherchent différents espaces de vie, comme des maisons pour loger de petits groupes ou des appartements pour les personnes qui veulent être seules», explique le courtier immobilier. «Pour les artistes, ils veulent avoir chacun leur appartement avec quelque chose de plus luxueux. Ils ont toutefois des budgets à respecter», poursuit-il.

Bonne nouvelle

Du côté de l’Office du tourisme de Québec, on se réjouit à l’idée qu’une nouvelle série soit tournée dans la capitale. En matière d’investissements, il s’agirait de la plus importante production réalisée dans la région.

«Ce sont des gens qui vont manger dans les restaurants et dépenser de l’argent. C’est une bonne nouvelle, car ce sont toujours de grosses équipes de tournage», indique le porte-parole, Éric Bilodeau. «La série sud-coréenne [Goblin] avait beaucoup rapporté à Québec, entre autres, parce que l’histoire se passait vraiment dans la ville», poursuit-il.

Ce dernier ajoute que lorsque des «vedettes» parlent de leur expérience et qu’elles identifient une ville à travers les médias sociaux, cela apporte aussi une notoriété.

Dans le cas de Barkskins, il s’agira d’une adaptation du roman de l’écrivaine Annie Proulx, qui retourne aux origines de la fondation de la Nouvelle-France.

Pour information, la chaîne National Geographic est disponible dans 172 pays.