/news/transports
Navigation

Pont Samuel-de-Champlain: 5000 cas de non-conformité répertoriés

Coup d'oeil sur cet article

Quelque 5000 cas de non-conformité ont été signalés depuis le début du projet du nouveau pont Samuel-de-Champlain, dont 1000 doivent toujours être corrigés, a appris TVA Nouvelles.

On parle de microfissures dans du béton ou de soudures à reprendre, par exemple.

Une centaine de ces cas seraient considérés comme étant majeurs, sans toutefois compromettre la sécurité des automobilistes.

Le ministre fédéral de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, questionné à ce sujet, vendredi, s’est toutefois fait rassurant. «Ça suit le cours des choses. La santé et la sécurité demeurent toujours notre priorité», a affirmé M. Champagne.

Les données concernant ces cas de non-conformité font surface alors que les travaux tirent à leur fin sur le pont Samuel-de-Champlain et que celui doit être ouvert à la circulation à la fin juin, en deux temps.

Pour y arriver, autant le consortium Groupe Signature sur le Saint-Laurent que le gouvernement fédéral ne lésinent pas sur les moyens pour s’assurer de livrer le projet à temps.

Alors qu’Ottawa a augmenté la fréquence de ses inspections sur l’imposant chantier, le consortium, lui, compte sur une dizaine d’équipes qui travaillent sans relâche pour corriger les anomalies décelées par les équipes d’inspection.

Des obstacles à répétition

Ce n’est pas les problèmes qui ont manqué au cours de la réalisation du projet de construction du pont Samuel-de-Champlain ces quatre dernières années.

En avril 2015, le contrat était donné, et dès juillet 2016, des ratés importants ont occasionné des retards dans la construction.

En décembre 2017, notre Bureau d’enquête révélait que plusieurs poutres qui servaient à la construction du nouveau pont comptaient des milliers de défauts.

Il y a aussi eu les nombreux reports de l’échéancier au cours des quatre années qu’a duré le projet.

L’ouverture attendue avec impatience

Malgré les cas de non-conformité répertoriés, l’ouverture du nouveau pont à la fin juin ne serait pas compromise.

La pose de haubans et des joints de dilatation est maintenant terminée. Les travailleurs se concentrent maintenant sur l’installation de la membrane imperméable et sur le pavage.