/finance/news
Navigation

Résoudre un conflit avec un médiateur

Résoudre un conflit avec un médiateur
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Quand vous vous trouvez en conflit, vous pouvez essayer de le régler en ayant recours à la médiation, plutôt qu’en allant au tribunal.

Pour vous aider, vous pourriez même recourir à un professionnel, appelé le « médiateur ». À condition d’en avoir les moyens ?

Résoudre les conflits du quotidien

La médiation peut être utile dans bien des situations, notamment quand il s’agit de régler les problèmes du quotidien. Par exemple :

  • Vous êtes en conflit avec vos voisins trop bruyants,
  • Votre entrepreneur a mal fait vos rénovations,
  • Un commerçant refuse de vous reprendre un produit défectueux,
  • Votre ex-conjoint refuse de payer une pension alimentaire...

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pourriez faire appel à un médiateur.

Le rôle du médiateur

Un médiateur est là pour vous aider à trouver des solutions qui conviennent à tous. Il est neutre et ne peut pas prendre parti pour l’un des participants. Son rôle est donc de faciliter la communication, aider les participants à bien cerner le conflit sous ses différentes facettes et favoriser la coopération entre eux. Certains médiateurs peuvent intervenir davantage et même proposer des pistes de solutions.

Accrédité ou non ?

Un médiateur peut être « accrédité ». En général, il n’est pas obligatoire de recourir à un médiateur accrédité, sauf dans certains domaines comme la médiation familiale. Toutefois, les médiateurs accrédités doivent généralement respecter un code de déontologie et détenir une assurance de responsabilité professionnelle.

Choisissez bien votre médiateur : ces professionnels peuvent être spécialisés dans des domaines très différents. Vous pourriez recourir à un avocat-médiateur, un ingénieur-médiateur, un comptable-médiateur...

Des médiateurs gratuits ?

Les honoraires du médiateur doivent généralement être payés en parts égales par les personnes qui le sollicitent. Mais dans plusieurs situations, il est possible de recourir gratuitement aux services d’un médiateur. Comment ?

En médiation familiale

En cas de séparation, divorce, conflit sur la garde des enfants ou leur pension alimentaire, vous pourriez avoir droit à des heures gratuites de médiation. Le médiateur doit obligatoirement être accrédité. Vous pouvez faire une recherche de médiateur sur le site internet de Justice Québec ou vous renseigner auprès de l’Association de médiation familiale du Québec.

En médiation citoyenne

Certains organismes offrent gratuitement des services de médiation. Par exemple, les organismes de justice alternative (OJA) peuvent offrir des séances de médiation citoyenne. Renseignez-vous sur le site de l’Association des organismes de justice alternative du Québec, ou sur celui d’Équijustice.

Aux petites créances

Si vous avez une réclamation de 15 000 $ ou moins, vous pouvez présenter votre dossier devant la Cour des petites créances. Dans ce cas, vous avez droit à une séance gratuite de médiation avec un médiateur accrédité, avocat ou notaire. Renseignez-vous auprès du greffe de votre palais de justice.

Devant les tribunaux

La plupart des tribunaux offrent un service gratuit de médiation ou de conciliation. Même si vous êtes déjà engagé dans une poursuite, il n’est pas trop tard pour tenter de vous entendre à l’amiable. Informez-vous auprès du tribunal.

 

Texte informatif – Ce texte ne constitue pas un avis juridique; il est recommandé de consulter un avocat ou un notaire pour un tel avis. Éducaloi est un organisme à but non lucratif dont la mission est d’informer les Québécois de leurs droits et obligations dans un langage clair».