/news/currentevents
Navigation

Saguenay: possibles stupéfiants découverts dans une résidence

Coup d'oeil sur cet article

Interpellés par les policiers pour un coup de feu qui provenait finalement d’une arme à air comprimé, deux hommes et une femme de Saguenay sont maintenant soupçonnés de possession de stupéfiants.

Le groupe a en quelque sorte provoqué la visite des policiers, des témoins ayant vu l'un des hommes sur son balcon en train de manipuler ce qui ressemblait à une arme à feu.

Les témoins ont rapporté que l’individu aurait pointé l’arme vers le sol pour ensuite tirer un coup de feu.

Les patrouilleurs se sont rendus au domicile de la rue Saint-Paul, où ils ont obtenu la collaboration des suspects.

Ils ont découvert que le projectile de plomb provenait en réalité d’un fusil à air comprimé, que l’on trouve en vente libre au Québec. Une deuxième arme semblable a été trouvée dans le domicile.

«En fouillant l’endroit, les policiers ont vu un sac transparent à travers lequel on pouvait apercevoir environ 300 comprimés qui étaient bien en vue dans l’appartement», relate le sergent Stéphane Pellerin.

Les policiers ont saisi les comprimés, qu’ils croient être des stupéfiants. Le tout fait l'objet d'une expertise.

Si le résultat de l’analyse est positif, les suspects s’exposent à une accusation conjointe de possession de stupéfiants. L’un d’eux pourrait aussi avoir omis de respecter des conditions de liberté surveillée.

M. Pellerin a également voulu sensibiliser les propriétaires d’armes à air comprimé.

«Vous comprendrez que nous, on n’a pas de chance à prendre, donc ces armes sont considérées comme des armes véritables jusqu’à preuve du contraire», dit le policier, invitant les propriétaires à «faire usage de jugement».