/sports/racing
Navigation

Tour d’Italie : Guillaume Boivin en mode survie

Tour d’Italie : Guillaume Boivin en mode survie
Photo Roger Gagnon

Coup d'oeil sur cet article

(Sportcom) – Après avoir subi une blessure dès la première étape du Tour d’Italie, le cycliste Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy) s’accroche en vue des prochains jours.

Boivin s’attendait à une dure journée à l’aube de la 13e étape et selon ses dires, il ne s’était pas trompé. «Ç’a été une grosse étape de montagnes avec 5000 m de dénivelé et nous avons roulé à bloc du début à la fin. J’essaye juste de survivre maintenant.»

Le Québécois est finalement parvenu à compléter les 196 km au 112e rang, vendredi, suivi par deux de ses coéquipiers, Guy Niv et Awet Gebremedhin. C’est le Russe Ilnur Zakarin, de l’équipe Katusha Alpecin, qui a été le plus rapide avec un chronomètre de 5 h 34 min et 40 s.

Le Montréalais se dit maintenant «prêt à souffrir» pour compléter les huit étapes restantes du Tour d’Italie. Il a pu conserver son énergie en fin de journée, en prévision de celle de demain.

«J’essaye de ne pas trop y penser, mais nous savions que ça allait être une semaine éprouvante. Je vais tout donner pour compléter chaque étape dans les temps, ce qui n’est pas une mince chose dans ce type de course», a indiqué celui qui occupe le 133e rang au classement provisoire.

Bien qu’il ait du mal à marcher, Guillaume Boivin juge que la douleur provenant de sa cheville est tolérable lorsqu’il est sur son vélo. Une fois le Tour d’Italie terminé, il passera quelques tests afin de vérifier l’état de ses ligaments et faire la lumière sur cette blessure.

Les coureurs prendront part à la 14e étape samedi, où un autre trajet montagneux les attend, présenté sur une distance de 131 km.