/sports/hockey/coupe-memorial
Navigation

Alexis Lafrenière couronné à Halifax?

L’attaquant de l’Océanic pourrait décrocher le titre convoité de joueur de l’année dans la LCH

La LHJMQ pourrait repartir avec quelques honneurs individuels aujourd’hui, dont celui du titre de joueur par excellence grâce à Alexis Lafrenière. 
Photo d’archives, Agence QMI La LHJMQ pourrait repartir avec quelques honneurs individuels aujourd’hui, dont celui du titre de joueur par excellence grâce à Alexis Lafrenière. 

Coup d'oeil sur cet article

HALIFAX | La Ligue canadienne de hockey procédera à la remise annuelle de ses dix prix, aujourd’hui, à Halifax. Sélectionné au titre de joueur de l’année, Alexis Lafrenière pourrait devenir le premier adolescent de 17 ans depuis Jonathan Drouin en 2013 à rafler cet honneur.

Le prodige de l’Océanic de Rimouski, qui a été élu joueur par excellence dans le circuit Courteau à la suite d’une saison exceptionnelle de 37 buts, 68 passes et 105 points en seulement 61 matchs, est en lice pour le trophée le plus convoité en compagnie du gardien des Wolves de Sudbury, Ukko-Pekka Luukkonen et de l’attaquant des Winterhawks de Portland, Joachim Blichfeld. Cette distinction avait été décernée à Alexis Barré-Boulet, de l’Armada, l’an passé.

Lafrenière est loin d’être le seul représentant de la LHJMQ qui peut repartir avec une statuette. L’architecte derrière le banc des Huskies, Mario Pouliot, part avec une longueur d’avance pour le titre d’entraîneur de l’année après avoir mené les siens au sommet du classement national pendant le calendrier régulier. Son ancien patron André Tourigny, des 67’s d’Ottawa, et le pilote des Raiders de Prince Albert, Marc Habscheid, figurent également sur le bulletin de vote.

Finalement, les Huskies pourraient décrocher trois prix alors que Samuel Harvey (gardien de l’année) et Peter Abbandonato (joueur le plus gentilhomme) sont des candidats dans leur catégorie respective. Le défenseur des Wildcats de Moncton, Jordan Spence, est pour sa part en lice à la succession de Lafrenière pour le joueur de première année le plus éloquent.

Meilleur espoir québécois en prévision du prochain repêchage, Raphaël Lavoie devra toutefois s’incliner devant le défenseur des Giants de Vancouver, Bowen Byram, qui se pointe au deuxième rang du classement de la Centrale de recrutement de la LNH parmi les patineurs nord-américains disponibles. Le gros patineur des Mooseheads arrive 20e sur cette liste.

Une deuxième chance pour Côté

Rares sont les hockeyeurs d’âge junior qui retournent dans le giron de l’équipe qui les a repêchés après avoir été échangés. L’attaquant des Huskies, Louis-Filip Côté, a vécu cette situation.

Monnaie d’échange ayant servi aux Huskies pour mettre la main sur le défenseur des Remparts, Nikolas Brouillard, en 2015-2016, année de leur première Coupe du Président, Côté a eu droit au retour de l’ascenseur aux Fêtes quand Patrick Roy l’a renvoyé en Abitibi.

« C’est sûr que j’étais déçu sur le coup, se souvenait le natif de Laurier-Station, près de Québec, en matinée Je quittais une potentielle équipe championne, mais j’étais aussi content de rentrer à la maison. J’ai suivi attentivement leurs séries en 2016 et la Coupe Memorial. Cette fois, j’ai la chance d’être ici avec eux, mais avant de penser à dimanche, il faut se concentrer sur le match de la demi-finale. »