/news/politics
Navigation

La déléguée du Québec à Los Angeles remplacée à son tour

Elizabeth MacKay
Photo tirée de Twitter Elizabeth MacKay

Coup d'oeil sur cet article

La ministre des Relations internationales du gouvernement Legault, Nadine Girault, poursuit son grand ménage à travers les délégations générales du Québec à l’étranger: après Luci Tremblay à Tokyo, au tour d’Elizabeth MacKay d’être dégommée à Los Angeles.

Selon les informations obtenues par notre Bureau parlementaire, la déléguée générale du Québec à Los Angeles aurait été avisée en mars dernier que son mandat se terminerait à la fin juillet.

Mme MacKay avait été nommée à ce poste en mai 2015 par le gouvernement libéral de Philippe Couillard. Elle travaillait auparavant comme conseillère senior pour la division tourisme d’Investissement Québec. Cette expérience à son curriculum n’a visiblement pas suffi à convaincre le gouvernement Legault de la maintenir en place. Elle devrait toutefois regagner son poste de sous-ministre.

Il y a quelques jours, Luci Tremblay a été remplacée à Tokyo par un directeur d’Investissement Québec, David Brulotte.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Proche de Jean Charest

Dans le cas de Mme MacKay, le gouvernement Legault pourrait avoir choisi de la ramener à Québec en raison de son passé libéral. Le cabinet de Mme Girault n'a toutefois pas répondu aux demandes d'informations du Journal. En plus d’avoir œuvré en tant que directrice adjointe au cabinet du premier ministre sous Jean Charest, Mme MacKay a été chef de cabinet, entre autres, pour Christine St-Pierre qui était ministre de la Culture à l’époque.

À Bruxelles, Michel Audet sera remplacé à la mi-juin par un ex-chef de cabinet de Lucien Bouchard et ex-vice-président d’Hydro-Québec, Pierre-Luc Desgagné.

À New York, c’est une adjointe au cabinet du premier ministre Legault, Catherine Loubier, qui est devenue déléguée en février dernier. L’ex-ministre libérale Line Beauchamp a ensuite été remplacée à Paris par Michèle Boisvert, qui œuvrait depuis 2012 pour la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).