/opinion/blogs/columnists
Navigation

Les mots dits du samedi

Coup d'oeil sur cet article

La docteure Unetelle

1- On dit un cahier à colorier, un album à colorier (et non à colorer). Le verbe colorier signifie appliquer des couleurs dans les espaces déterminés par les contours d’un dessin. On peut colorier à 5 ans et à 80 ans. Le verbe colorer, sans le i, a plus d’un sens. Il signifie revêtir de couleur ou donner de la couleur (ou plus de couleur) à quelque chose. Ex. : Elle se colore les cheveux en blond. La gêne lui colore les joues. 2- C’est copier l’anglais que d’oublier le, la, les devant les titres docteur, professeur, juge, etc. On dit le professeur Tournesol, la docteure (et non la doctoresse) Unetelle, qui peut d’ailleurs être pharmacienne, médecin, philosophe... Peut-on dire « la madame » (regarde la madame avec le grand chapeau) ? On peut... si l’on est un enfant. 3- Voici le groupe avec lequel nous avons discuté ou avec qui nous avons discuté ? Le pronom relatif lequel (laquelle) est employé lorsque l’antécédent (ici le mot groupe) désigne une chose. Quand l’antécédent est une personne, on utilise indifféremment qui ou lequel. Mais groupe, nom collectif, représente un ensemble d’individus. Alors « qui » ou « lequel » ? La notion d’ensemble l’emporte. On utilisera « lequel ». Mais on dirait « les membres du groupe avec qui (ou lesquels) nous avons discuté ».

Ma future

Il y a une différence entre les noms « futur » et « avenir », écrit une lectrice C. Lacasse. En effet. Le nom « avenir » indique une époque appuyée sur le présent, un temps que nous connaissons. Le nom « futur » traduit généralement un temps plus lointain, indéterminé, indéterminable... On prépare son avenir. On rêve du futur. Mais on peut bâtir son avenir avec son futur ou sa future, que l’on pourra d’ailleurs présenter à sa sœur ou à la sœur de L. LaPalme. La sœur de qui ? De L. LaPalme, une sympathique lectrice de cette chronique, qui s’étonnait (un peu), récemment, d’entendre sa sœur affirmer que l’expression « bon matin » est incorrecte. Sa sœur a raison. Pour saluer quelqu’un, on dit « bonjour », le jour, et « bonsoir », le soir. On ne devrait pas employer l’expression « bon matin » qui est un (récent) calque de l’anglais good morning. « Bon matin » s’utilise cependant dans l’expression « se lever de bon matin », ce qui signifie se lever tôt. Enfin, une autre aimable lectrice (vous l’êtes tous), C. St-Laurent, se demande si le mot « teinté » est un anglicisme dans le sens de « un discours teinté d’humour ». Non. Teinter signifie « donner à quelque chose une teinte différente de sa couleur... ». Et ce verbe peut aussi avoir le sens figuré de « donner un caractère à » (teinter son discours d’humour ou de hargne).

La dictée de la semaine

Il faut répondre de façon juste aux questions suivantes.

  • Lorsqu’on est dans la confusion, est-on mêlé ou mélangé ?
  • Dit-on « de la belle argent » ou « du bel argent » ?
  • Écrit-on « entre autre » ou « entre autres » ?

Corriger s’il y a lieu

  • Prendre pour acquit.

Les lettres mêlées

PSUMIINELAL

  • Définition : Dépourvu de courage.

Quel est ce mot ?

 

 

 

 

Réponses

La dictée de la semaine : Lorsqu’on est dans la confusion, qu’on a perdu le fil de ses idées, on est mêlé. On dit « du bel argent ». On écrit « entre autres ».

Corriger s’il y a lieu : Tenir pour acquis.

Les lettres mêlées : PUSILLANIME