/finance/business
Navigation

Mener deux projets de front

Guillaume Eckerl gérait une entreprise tout en restant salarié, jusqu’à la fondation d’une seconde compagnie

GEN - GUILLAUME ECKERL DE HELPME
Photo MARTIN ALARIE Guillaume Eckerl, cofondateur de HelpMee, une plateforme de services d’urgence en plomberie et électricité dans ses bureaux à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Pendant plusieurs années, Guillaume Eckerl a dirigé son entreprise tout en étant salarié. Jusqu’au jour où il a monté un nouveau projet d’affaires en créant HelpMee.ca, une plateforme qui permet aux consommateurs de trouver en urgence un réparateur.

« Gérer une entreprise tout en travaillant, c’est très faisable. En gérer deux, cela devenait une mission impossible », explique celui qui a quitté un poste de conseiller en communication au ministère du Conseil exécutif pour devenir entrepreneur à temps plein.

Il faut dire que le potentiel de croissance de HelpMee s’est révélé plus important que son associé, Dominique Bouffard, et lui l’avaient estimé au départ.

« Au début, on visait les particuliers à la recherche de plombier ou d’électricien pour des réparations urgentes, raconte Guillaume Eckerl. On s’est aperçu qu’il y avait aussi une demande du côté des gestionnaires immobiliers. Même s’ils avaient une liste de fournisseurs, ces derniers n’étaient pas toujours disponibles le jour même. Plusieurs se sont mis à utiliser notre service. On a donc décidé d’adapter notre plateforme pour mieux répondre à leurs besoins. »

Une idée qui fait son chemin

Déjà partenaires dans ClicSoumission, un site de soumissions en ligne pour des projets de construction et de rénovation, fondé en 2007, les deux associés ont réalisé qu’il y avait un type de demande qui n’était pas comblé, soit les réparations mineures et urgentes. C’est ainsi qu’ils ont eu l’idée de créer HelpMee.

Cette deuxième entreprise a exigé le développement d’une nouvelle plateforme avec des fonctionnalités différentes, dont celle de pouvoir répondre rapidement aux demandes.

« On a eu la chance que notre projet soit choisi comme projet d’étude par les étudiants à la maîtrise en génie logiciel de Polytechnique, explique Guillaume Eckerl. Cela nous a donné un sérieux coup de main. C’est comme si on avait embauché deux développeurs à temps plein pendant quatre mois. »

Après une première version bêta, HelpMee a été officiellement lancé en septembre dernier. « Nous couvrons actuellement les régions métropolitaines de Montréal et de Québec et nous prévoyons étendre le territoire dans les prochains mois en ciblant des villes comme Trois-Rivières, Drummondville et Gatineau », précise l’entrepreneur.

La réponse a été immédiate. En mars 2019, il y a eu plus de 7500 visiteurs sur la plateforme. Le service est gratuit pour le particulier qui cherche un professionnel, que ce soit pour réparer un bris électrique, une fuite d’eau ou pour effectuer un nettoyage après sinistre. Ce sont les professionnels inscrits sur le site qui paient des frais de référence. « On privilégie les entrepreneurs qui veulent croître avec nous. Un partenariat qui garantit une meilleure qualité des services et qui contribue à la fidélité des utilisateurs. »

Le développement de la plateforme se poursuit. Récemment, le service d’extermination a été ajouté. Un module supplémentaire destiné à la clientèle de gestionnaires immobiliers vient aussi d’être mis en ligne et il compte déjà plus de 160 utilisateurs.

Une nouvelle vie

Être entrepreneur à temps plein a exigé une certaine adaptation à Guillaume Eckerl. Lui qui s’est longtemps partagé entre son travail et les affaires, et parfois même les études, se retrouve aujourd’hui dans la chaise du dirigeant d’une entreprise en démarrage où tout est à faire.

« Il faut prioriser les tâches et garder le cap sur notre vision. Cela dit, je ne serai bientôt plus seul puisque Dominique a prévu lui aussi de consacrer tout son temps à l’entreprise à partir de l’été. Et nous procéderons bientôt à nos premières embauches. »

Les deux associés, qui continuent de gérer ClicSoumission en parallèle, ont adopté une façon de fonctionner qui leur réussit bien. « On a chacun nos forces qui se complètent bien. Chacun prend les décisions dans son domaine, mais on a adopté une règle : on se donne trois chances pour faire changer d’idée à l’autre. Sinon, on va de l’avant. »

Guillaume Eckerl, 38 ans

  • Baccalauréat en communications marketing, UQAM, 2009
  • Conseiller en communications, ministère du Conseil exécutif, 2014 à 2018
  • Cofondateur de HelpMee, 2018

UNE DE NOS MEILLEURES DÉCISIONS

« Ne pas avoir hésité à demander des conseils à des personnes d’expérience. On a évité bien des erreurs coûteuses. Les gens sont ouverts et toujours prêts à aider, il suffit de demander. »

UNE DE NOS PIRES DÉCISIONS

« S’acharner à développer un segment de marché qui, finalement, n’avait pas besoin de notre solution. On ne s’était pas assez bien documenté sur le secteur, on a gaspillé plusieurs semaines de travail. »