/weekend
Navigation

Qui chasse qui?

<i>Rivière-au-Cerf-Blanc</i></br>
Véronique Drouin</br>
Éditions Québec Amérique</br>
218 pages, dès 14 ans
Photo courtoisie Rivière-au-Cerf-Blanc
Véronique Drouin
Éditions Québec Amérique
218 pages, dès 14 ans

Coup d'oeil sur cet article

Estelle accompagne son chum pour un séjour de canot-camping à Rivière-au-Cerf-Blanc. Selon la légende, un troupeau de cerfs albinos y a déjà été aperçu. Cependant, personne ne semble pouvoir satisfaire la curiosité de la jeune femme à ce sujet ni concernant les étranges installations artistiques qui surgissent aux quatre coins de la forêt. Quand son escapade en amoureux tourne au cauchemar, Estelle réalise qu’un mystère doit parfois rester un mystère...

Et en termes de mystère, l’auteure Véronique Drouin s’y connaît certainement ! En librairie depuis le début de ce printemps, le roman d’horreur et de survie Rivière-au-Cerf-Blanc arrive à temps pour souligner la belle saison, celle où il fait bon s’évader en milieu sauvage le temps de quelques jours pour camper ou, pourquoi pas, faire du canot-camping comme les personnages principaux de ce récit. Une chose est certaine : la table est mise pour une folle aventure et des émotions fortes, avec une histoire comme celle d’Estelle !

Quand l’horreur rencontre l’art et l’écologie...

Le concept de « qui chasse qui » dans ce roman a de quoi laisser perplexe, mais en même temps, il ne fait qu’exposer un peu la réalité actuelle. En effet, plus Estelle découvre les œuvres d’art macabres qui meublent la forêt, plus elle craint pour sa vie, mais plus elle comprend où nous en sommes, en tant que société... Comme si les bêtes qui se font traquer depuis des années désiraient aujourd’hui se venger de tout ce mal que l’humain a fait à Dame Nature. Le côté écologique est ainsi très présent au cœur de cette intrigue et de cet univers bien particulier. La description officielle du bouquin mentionne d’ailleurs : « un roman d’horreur et de survie où l’art sert la forêt » et il serait difficile d’expliquer autrement cette ambiance littéraire.

Une vraie battante

En plus de nous plonger dans une atmosphère tendue et angoissante à souhait, l’auteure nous présente un personnage principal complexe et dur à suivre, et c’est tant mieux ! Estelle est une protagoniste forte dont la persévérance et la motivation, en cas de survie extrême, est inspirante. Un beau modèle d’héroïne qui n’attend pas que quelqu’un d’autre vienne à sa rescousse : la jeune femme sait qu’elle seule est responsable de son destin.

Avec Rivière-au-Cerf-Blanc, le lecteur choisit d’oser l’horreur... et il ne sera pas déçu !

À lire aussi

Sky High

Emma R. Lowell</br>
Hugo Roman (collection New Way)</br>
434 pages, dès 13 ans
Photo courtoisie
Emma R. Lowell
Hugo Roman (collection New Way)
434 pages, dès 13 ans

Qu’est-ce qui angoisse le plus Gill, dans la vie ? Réussir ses études en médecine. Qu’est-ce qui la fait le plus triper ? Les sports extrêmes, écouter le petit côté de sa personne qui demande constamment une grosse dose d’adrénaline ! En se découvrant une passion pour l’escalade, la jeune femme en vient aussi à apprivoiser, pour la première fois, les sentiments amoureux... Mais Jared, ce passionné de sensations fortes, a-t-il une influence positive sur elle ? Une histoire d’amour, d’amitié, de courage et de sang-froid, Sky High entraîne le lecteur haut, très haut dans sa gamme d’émotions ! Quelle belle idée de créer un récit autour de l’escalade, un loisir peut-être un peu négligé en littérature. Les jeunes adultes apprécieront l’aspect « rêveur » réaliste de cette histoire.


Les DIY d’Amélie : 70 projets créatifs pour colorer ta vie

Amélie Barbeau</br>
Les éditions de l’Homme</br>
170 pages, dès 10 ans
Photo courtoisie
Amélie Barbeau
Les éditions de l’Homme
170 pages, dès 10 ans

Quand on parle de référence en matière de DIY (Do It Yourself) ici, au Québec, le nom d’Amélie Barbeau vient rapidement en tête. Avec plus de 200 000 abonnés sur YouTube, la jeune femme est une experte en l’art de créer et d’enjoliver une pièce, par exemple, la chambre à coucher d’un ado ! Dans ce premier livre, elle présente 70 projets créatifs, des idées de décorations assez simples à réaliser, mais qui laissent tout de même place à l’imagination et à l’innovation. Par exemple, Amélie démontre son côté écolo en suggérant une méthode de créer un sac réutilisable en toile qui a du style. Elle dédie également une section complète de son livre à l’organisation d’une fête d’anniversaire. Mention spéciale pour son masque de sommeil en forme de licorne !


Petit Billy Stuart : À table, les oiseaux!

Alain M. Bergeron et Sampar</br>
Éditions Michel Quintin</br>
32 pages, dès 3 ans
Photo courtoisie
Alain M. Bergeron et Sampar
Éditions Michel Quintin
32 pages, dès 3 ans

Qui ne connaît pas Billy Stuart et sa joyeuse bande d’amis ! Cette nouvelle collection d’albums permet maintenant aux plus petits de se familiariser avec Billy Stuart et même de grandir avec lui. Les deux premiers albums de la collection Petit Billy Stuart, À table, les oiseaux! et La promenade de FrouFrou, sont tout à fait charmants. Tout y est bien pensé pour entraîner et séduire le jeune lecteur, par exemple à l’aide de phrases comme : « Tourne la page tout doucement pour ne pas effrayer les oiseaux » ! Dans l’album À table, les oiseaux!, l’enfant sera amené à développer sa patience, alors qu’il découvrira avec Billy Stuart qu’il est possible d’attirer les oiseaux et de les nourrir dans ses mains. C’est vraiment joli et mignon comme tout.