/lifestyle/health
Navigation

Les épices à steak au banc d’essai

Coup d'oeil sur cet article

Le barbecue est sorti et c’est le retour des grillades appréciées de tous. Cette semaine, les épices à steak, de grands classiques, passent au banc d’essai.

► Notre analyse

23 épices ont été analysées sur une base comparative de 1 g (soit ¼ à ½ c. à thé).

La valeur nutritive varie, par portion :

  • De 0 à 4 calories
  • De 0 à 0,2 g de lipides
  • De 0 à 1 g de glucides
  • De 0 à 240 mg de sodium

Sans surprise, notre analyse repose sur la teneur en sodium des épices. Les choix d’épices avec additifs et sucres ont aussi perdu des points.

Les meilleurs choix

Photo Chantal Poirier

Les épices à steak craquées sans sel Pietro se classent au premier rang. Outre l’absence de sodium, on apprécie leur liste d’ingrédients composée d’épices, d’ail et d’oignon émincés, de céleri, de piments broyés, de coriandre et de moutarde. Elles sont dépourvues d’additifs, ce qui leur mérite des points.

Photo Chantal Poirier

Les assaisonnements Montréal steak sans sel ajouté Irrésistibles et Club House La Grille épices pour bifteck sans sel sont aussi sans sodium. Ils contiennent de l’acide citrique, mais pas d’autres additifs.

Photo Chantal Poirier
Photo Chantal Poirier

Les épices Mélange du boucher Joe Beef, tout comme celles de Pietro, affichent une teneur raisonnable en sodium (105 mg), et on apprécie leur liste d’ingrédients.

Photo Chantal Poirier

 

Les moins bons choix

Photo Chantal Poirier

Les épices à steak El·Ma·Mia et El·Ma·Mia épices à steak mélange costaud perdent beaucoup de points pour leur liste d’ingrédients (présence de dioxyde de silicium, dextrose, shortening d’huile végétale, caramel, sirop de maïs, amidon de patate, glutamate monosodique, sucre). Ils affichent ­respectivement 190 et 130 mg de sodium.

Photo Chantal Poirier
Photo Chantal Poirier

Avec 240 mg de sodium, les épices bifteck St-Hubert sont les plus salés. Dommage, car leur liste d’ingrédients est dépourvue d’additifs.

Photo Chantal Poirier
Photo Chantal Poirier
Photo Chantal Poirier

Trois variétés analysées contiennent 200 mg de sodium : Club House La Grille épices bifteck de Montréal, assaisonnement Montréal steak Irrésistibles et épices à bifteck de Montréal Selection. Avec St-Hubert, ce sont les épices à steak les plus salées du banc d’essai.

Photo Chantal Poirier

Malgré qu’elles ne soient pas les plus riches en sodium (144 mg) les épices Montréal BBQ Québec perdent des points pour la présence de colorant, caramel et dioxyde de silicium dans leur liste d’ingrédients.

Conseils en vrac

  • Si vous optez pour des épices contenant du sodium, il est bon d’éviter d’ajouter une sauce barbecue, qui apportera également du sodium.
  • Limitez la portion de viande à 100 g, une portion raisonnable qui satisfait les besoins en protéines.
  • Consommez des viandes rouges quelques fois par mois seulement, pour laisser place aux volailles et aux poissons.
  • Ne pas surcuire la viande.
  • Optez pour des coupes de viande maigre.
  • Accompagnez la viande de légumes colorés (ou d’une salade) et de pommes de terre (consommez la pelure), ou de patates douces pour un repas équilibré.

Barbecue et santé

La production d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) pendant la ­cuisson sur le gril peut ­augmenter les risques de ­cancer. Ces molécules, qui constituent une famille ­d’environ 10 000 ­composés, sont formées d’atomes de ­carbone et ­d’hydrogène formant une structure ­aromatique (c’est-à-dire que les carbones s’enchaînent pour former un cycle). ­Plusieurs de ces composés font partie de la fumée de cigarette. Une des HAP les plus toxiques est le benzopyrène, reconnu comme étant cancérigène par l’IARC (International Association for Research on Cancer).

► Trucs pour diminuer les risques

Cela veut-il dire qu’on devrait se priver de grillades ? Pas du tout ! Il existe plusieurs façons simples de réduire considérablement la quantité d’HAP qui se retrouvent dans nos aliments.

1. Éloigner la grille de la source de chaleur

Les pires concentrations de benzopyrène dans les aliments cuits au barbecue sont souvent trouvées dans des viandes cuites sur une grille placée très proche des braises. Dans, un tel cas, lorsque le gras tombe et fait jaillir des flammes, la viande est entourée de feu et carbonise... ce qui génère une synthèse importante d’hydrocarbures.

2. Choisir des viandes peu grasses

Naturellement, les viandes moins grasses (faux-filet de bœuf, poisson blanc, poitrine de poulet sans la peau...) perdront moins de gras que les viandes qui en contiennent beaucoup (saucisses, bœuf haché, abats...). Opter pour des viandes moins grasses permet aussi de réduire son apport en gras saturés.

3. Entretien de l’appareil

Un barbecue mal ­entretenu sera davantage sujet à ­générer de plus importantes quantités d’HAP qu’un ­appareil dont on prend soin.