/travel/quebec
Navigation

Kwe Kwe, la Fête de Sagabone revient au Jardin botanique

On fait cuire de la  banique sur le feu.
Photo courtoisie, Janick Houle On fait cuire de la banique sur le feu.

Coup d'oeil sur cet article

Chaque printemps, la Fête de Sagabone regroupe des autochtones de plusieurs ­communautés, venus ­fraterniser et participer à divers rites sacrés. Organisé par Kina8at (lire le 8 comme un w), l’événement, auquel nous pouvons tous assister, se déroule à nouveau au Jardin botanique de Montréal cette année.

L’atmosphère est calme et ­commande le respect. Pas bien loin du feu, un porte-parole rappelle aux participants qu’on ne peut ­photographier les objets et les lieux sacrés.

Intimiste

Puisque la fête se déroule dans un secteur bien défini, on voit tout et on ne manque rien. Le matin, quand le chef héréditaire algonquin Grand-père T8aminik Rankin arrive, vêtu de son costume traditionnel, le ton est donné. C’est lui qui anime la grande cérémonie traditionnelle des calumets.

T8aminik Rankin, chef  héréditaire algonquin.
Photo courtoisie, Janick Houle
T8aminik Rankin, chef héréditaire algonquin.

Pour se rapprocher du site, il est convenu de passer d’abord par une purification avec la fumée de sauge. On peut ensuite être témoin du recueillement des porteurs de calumet.

Assis ensemble, Mohawks, Hurons-Wendat ou Abénakis pour ne nommer que ceux-là sortent délicatement leur calumet d’un étui, méditent un moment et commencent lentement à fumer. Certains Amérindiens passent parfois le calumet aux spectateurs les plus proches.

Des battements de tambour se font entendre. Des chants ­aussi. On peut justement se laisser ­imprégner de la voix des Twin Flames ou du rythme envoûtant des Buffalo Hat Singers.

Des battements de tambour créent une ambiance authentique.
Photo courtoisie, Janick Houle
Des battements de tambour créent une ambiance authentique.

Découvertes

En après-midi, les enfants sont invités à créer leur bâton de parole en atelier. On fait cuire de la banique sur le feu. Chants et ­tambours traditionnels se poursuivent.

On apprend aussi quelques mots comme Kwe (bonjour) ou Migwetch (merci), les langues autochtones faisant l’objet d’un rallye sur les lieux.

Un groupe autour de la roue de médecine.
Photo courtoisie, Janick Houle
Un groupe autour de la roue de médecine.

► En bref

Fête de Sagabone

  • Le samedi, 8 juin (de 10 h à 15 h).
  • Frais : gratuit pour l’événement, payant pour l’entrée au Jardin botanique et le stationnement.
  • Repas : pique-nique ou resto sur place.
  • kina8at.ca

D’autres idées pour le week-end

Les chutes Dorwin

Situées à Rawdon et faciles d’accès, ces chutes dans la rivière Ouareau sont un ­classique de Lanaudière. Sentiers : 3 km. Pique-nique dans une pinède centenaire.

rawdon.ca

La gorge de Coaticook

Un pont suspendu, le plus long en Amérique du Nord pour les piétons, traverse la gorge. En soirée, à partir du 14 juin : le circuit enchanté illuminé Foresta Lumina.

gorgedecoaticook.qc.ca

Le parc Marie-Victorin

À Kingsey Falls, sortie 185 de l’A-20, se trouve un jardin botanique inusité avec mosaïcultures et sculptures. Chutes, aire de pique-nique et jeux pour enfants.

parcmarievictorin.com