/sports/hockey
Navigation

Finale de la Coupe Stanley: victoire historique

Un but de Carl Gunnarsson en prolongation procure un gain de 3 à 2 aux Blues

Coup d'oeil sur cet article

BOSTON  |  Il leur a fallu 51 ans, mais ils y sont enfin parvenus. Un but de Carl Gunnarsson, inscrit à 3 min 51 s de la période de prolongation, a procuré aux Blues de St. Louis un gain de 3 à 2 contre les Bruins de Boston, mercredi soir au TD Garden.

Le défenseur des Blues s’est élancé de la ligne bleue, laissant partir un boulet de canon qui n’a laissé aucune chance à Tuukka Rask. 

C’était un juste retour des choses pour l’arrière de 32 ans. Dans les derniers instants de la troisième période, un tir semblable avait arrêté sa course sur le poteau.

C’est la première fois en quatre présences en finale de la Coupe Stanley que les Blues remportent une rencontre. Jusqu’à hier, ils affichaient un dossier d’aucune victoire et 13 revers.

Maintenant à égalité 1 à 1, cette finale de la Coupe Stanley se transportera à St. Louis, où le troisième match aura lieu samedi.

De la parole aux actes

C’est une victoire pleinement méritée pour la troupe de Craig Berube. Comme ils l’avaient planifié, les Blues ont été beaucoup plus incisifs près du filet des Bruins. Leurs attaques plus soutenues et leur plus grande efficacité dans le cercle des mises en jeu leur ont permis de mettre Rask à l’épreuve à 37 reprises. Après 60 minutes de jeu, ils avaient décoché 15 tirs de l’enclave.

Robert Bortuzzo a profité de la présence de Patrick Maroon tout près du filet adverse pour marquer. Quant à Vladimir Tarasenko, son 10e but des séries éliminatoires a porté à huit sa séquence de matchs avec au moins un point.

D’ailleurs, le premier trio des Blues a mené le pas. Les représentants du Missouri comptaient offrir un échec avant plus soutenu, question de presser les défenseurs des Bruins et de les empêcher de relancer l’attaque rapidement. 

Brayden Schenn a fait vibrer les clôtures du TD Garden avec huit mises en échec. Pressés dans leurs mouvements, les arrières des Bruins ont commis quelques revirements.

Sans compter qu’en fin de première période, les Bruins ont perdu les services de Matt Grzelcyk, solidement mis en échec par Oskar Sundqvist. Par conséquent, la brigade défensive bostonienne a dû se défendre à cinq pendant la majeure partie de la rencontre. Une tâche ardue dans un match aussi robuste.

Premier trio invisible

Encore une fois, ce ne fut pas un match qui passera à l’histoire pour le trio de Patrice Bergeron. Bruce Cassidy a tenté différentes stratégies pour le relancer. L’entraîneur des Bruins a envoyé sa meilleure unité contre tous les trios des Blues, sauf celui de Schenn.

À un certain moment de la rencontre, il a divisé ses forces, comme il l’avait fait un peu plus tôt au cours du tournoi, en jumelant David Pastrnak à David Krejci et Jake DeBrusk.

Ni l’une ni l’autre des stratégies n’a porté ses fruits. En fait, chapeau aux Blues, qui ont contenu le Québécois et ses acolytes. Bergeron a mis quelque 45 minutes avant d’obtenir un premier tir au but. Brad Marchand n’a menacé le filet de Jordan Binnington qu’à la toute fin de la troisième période.

Dans le cercle des mises en jeu, Bergeron a connu une rare soirée difficile. Il n’a remporté que 38 % de ses duels (5 en 13).

Blessés, Robert Thomas et Vince Dunn n’ont pas pris part à la rencontre. L’absence de Thomas n’est pas le résultat de la percutante mise en échec de Torey Krug, lundi. L’attaquant de 19 ans traîne une blessure depuis quelque temps.

+
Ryan O’Reilly
Le centre a démontré pourquoi il est un candidat au trophée Selke. Dominant dans les mises en jeu, il a contenu l’adversaire tout en créant des occasions de marquer.
-
Brad Marchand
La peste des Bruins a connu l’un de ses rares mauvais matchs. Il a commis quelques revirements en plus d’être pratiquement invisible dans le territoire des Blues.
P
3
2
Première période
1-Bos: Charlie Coyle (7) (DeBrusk, Pastrnak)AN-4:44 2-StL: Robert Bortuzzo (2) (Bozak, Gunnarsson)9:37 3-Bos: Joakim Nordstrom (3) (Kuraly)10:17 4-StL: Vladimir Tarasenko (10) (Schwartz)14:55
Punitions: Blais (StL) 3:55, Sundqvist (StL) 17:57.
Deuxième période
Aucun but.
Punitions: Clifton (Bos) 3:34, Edmundson (StL) 12:19, Clifton (Bos) (dou.min.) 15:39, Schwartz (StL) 17:56.
Troisième période
Aucun but.
Punitions: Punition: Schenn (StL) 13:22.
Prolongation
5-StL: Carl Gunnarsson (1) (O’Reilly, Sundqvist)3:51
Punitions: Aucune punition.
Tirs au but
St. Louis 10 - 14 - 9 - 4 - 37 Boston 8 - 6 - 9 - 0 - 23
Gardiens:
Jordan Binnington (G, 13-8). Bos: Tuukka Rask (P, 13-6).
Avantages numériques:
StL: 0 en 3, Bos: 1 en 5
Arbitres:
Chris Rooney, Gord Dwyer.
Juges de lignes:
Derek Amell, Scott Cherrey.
ASSISTANCE:
17 565.
Carl Gunnarsson
Vladimir Tarasenko
★★
Joakim Nordstrom
★★★

 

Le match en détails et en images              

3e période   

0 : 00 - Début de la période            

3 : 20 - Tuukka Rask se signale avec un bel arrêt aux dépens de Brayden Schenn qui tirait depuis l’enclave.          

13 : 27 - Les Bruins profitent d'un 5e avantage numérique. Brayden Schenn brise le bâton de Noel Acciari et écope de deux minutes au banc de punitions.       

AFP

16 : 00 - Tuukka Rask est battu par un tir de Carl Gunnarsson, mais la rondelle frappe le poteau. L'égalité persiste.       

17 : 34 - À son tour, le gardien des Blues Jordan Binnington est solide devant son filet et frustre Patrice Bergeron avec un important arrêt.       

20 : 00 - Fin de la période. 33 tirs pour les Blues, 23 tirs pour les Bruins.      

2e période   

0 : 00 - Début de la 2e période.                

3 : 30 - Connor Clifton des Bruins est envoyé au cachot pour deux minutes. Il a commis de l’obstruction à l’endroit de Joel Edmundson.           

AFP

10 : 20 - Le gardien Jordan Binnington des Blues se signale deux fois plutôt qu’une face aux attaquants des Bruins. Binnington a été défié tout près de son demi-cercle et les esprits se sont échauffés.            

AFP

13 : 00 - Pour la troisième fois lors de cette rencontre, les Bruins déploient leur avantage numérique. Joel Edmundson fait sauter les patins de Jake DeBrusk et est chassé deux minutes.               

15 : 40 - Connor Clifton atteint Tyler Bozak au visage avec son bâton. Clifton est envoyé au banc des punitions pour 4 minutes. Il s'agit de sa deuxième pénalité de la période.              

17 : 56 - Jaden Schwartz entre en contact avec le gardien Tuukka Rask. Il est chassé à son tour pour deux minutes.            

20 :00 - Fin de la période            

1re période  

0 : 00 - Début du match.                  

2 : 30 - L’échec avant des Blues est efficace lors du début de match, alors que ces derniers obtiennent une chance de marquer. Tuukka Rask réalise un arrêt facile.                  

3 : 55 - Les Bruins obtiennent leur premier avantage numérique. L’ailier Samuel Blais est chassé 2 minutes pour avoir commis de l’obstruction à l’endroit du gardien des Bruins.                  

4 : 44 - BUT ! Charlie Coyle bat le gardien Jordan Binnington entre les jambières lors de l'avantage numérique. 1 - 0 Boston. Il s’agit du 7e but des présentes séries éliminatoires pour Coyle. Jake DeBrusk et David Pastrák obtiennent chacun un point sur le jeu.                   

AFP

9 : 37 - BUT ! Un tir de Robert Bortuzzo dévie et se retrouve dans la partie supérieure du but de Tuukka Rask. L’égalité est créée 1- 1.                  

AFP

10 : 17 - BUT ! Joakim Nordström et les Bruins répliquent aussitôt. Boston reprend une avance d’un but. 2 -1.                   

14 : 55 - BUT ! Les Blues s’offrent une attaque à deux contre un et Vladimir Tarasenko réussit à déjouer le gardien Rask. Il s'agit du 10e but de l'attaquant des Blues en série cette année. Déjà 4 buts en moins de 20 minutes. C’est 2 à 2.                   

17 : 57 - Les Blues sont chassés pour la deuxième fois dans ce match. Oskar Sundqvist donne une solide mise en échec à Matt Grzelcyk qui est sonné sur la séquence. Deux minutes pour «avoir donné de la bande». Grzelcyk ne reviendra pas dans la rencontre.                  

AFP

20 : 00 - Fin de la période.    

- Avec Julien Denis