/sports/baseball/capitales
Navigation

Éric Gagné avec les Capitales: déjà 10 ans

Éric Gagné avec les Capitales: déjà 10 ans
Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Il y a dix ans, l'un des plus grands joueurs de l’histoire du baseball québécois, Éric Gagné, débarquait avec les Capitales de Québec en 2009, après une carrière de 10 saisons dans le baseball majeur.

Celui qui a remporté le trophée Cy Young remis au meilleur lanceur de la Ligue nationale en 2003, avait fait couler beaucoup d’encres lors de son arrivée avec l’équipe québécoise, fin mai 2009.

Le président actuel de l’équipe, Michel Laplante, qui était gérant en 2009, se rappelle très bien des premiers contacts qu’il avait établis avec l’ancien releveur étoile de la MLB, tout juste avant son arrivée dans la Vieille Capitale.

«Un ami en commun me dit qu’Éric a un intérêt pour venir jouer à Québec. Il m’appelle et me confirme son désir de se joindre aux Capitales. Par contre, j’avais déjà mes quatre vétérans (règlement de la Can-Am) et je lui dis que s’il désire venir pratiquer avec nous advenant qu’un poste de vétéran se libère, il est le bienvenu», s’est rappelé l’ex-gérant.

Gagné raconte dans sa biographie «Game Over» avoir été très surpris d’avoir eu cette première réponse, compte tenu de son statut, mais au final, le releveur a compris que le gérant Laplante protégeait tous ses joueurs, peu importe leur passé.

Un premier départ attendu

Le 13 juin 2009, le Stade Municipal est bondé de partisans impatients de voir l’ex-vedette des Dodgers de Los Angeles avec ses lunettes au monticule pour une première fois.

«Les gens étaient curieux de voir Éric sur la butte. Je me rappelle qu’à l’époque ce ne fut pas facile pour notre équipe de gérer toute l’attention et les demandes médiatiques, a dit Laplante. Les Capitales n’avaient encore rien vécu d’aussi gros. On voulait respecter Éric, ne pas lui mettre trop de pression sur les épaules, mais nous voulions également satisfaire tous nos partisans.»

Un coéquipier exemplaire

En 402 matchs de carrière avec quatre équipes différentes, Éric Gagné aurait remporté plus de 40 millions de dollars lors de ses 10 saisons. Dès son arrivée à Québec, il a gâté ses coéquipiers, l’organisation et il jouait de façon bénévole pour les Capitales.

«Éric a acheté de nouveaux casiers et un système de son pour le vestiaire. Avec sa paye des Capitales, il cherchait toujours à acheter des choses aux gars. Il avait un immense VR et il embarquait tous les lanceurs avec lui. Il offrait des repas à toute l’équipe sur la route. Il a vraiment été super avec tout le monde», a souligné son ancien entraîneur.

Actuel gérant des Caps, Patrick Scalabrini était joueur et coéquipier de Gagné en 2009. Il se rappelle très bien de la générosité du gagnant de la Série mondiale en 2007 avec les Red Sox de Boston auprès de ses nouveaux partenaires.

«Il avait amené toute l’équipe jouée au paintball lors d’un voyage sur la route. On avait décroché du baseball, et tout le monde s’était amusé. C’est un bon gars et on a eu un superbe été qui s’est terminé avec un championnat», a déclaré Scalabrini.