/news/health
Navigation

Fausse infirmière à Saguenay: un cas «extrêmement rare» dit l’Ordre

Fausse infirmière à Saguenay: un cas «extrêmement rare» dit l’Ordre
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La fausse infirmière qui a été en mesure de travailler à l’hôpital de Jonquière, à Saguenay, pendant 20 ans sans attirer l’attention des autorités est un cas «extrêmement rare», affirme l’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ).

«Lorsqu'un signalement est transmis au Syndic de l'OIIQ, une enquête est ouverte, indique l’Ordre par voie de communiqué. Des dispositions pénales du Code des professions (articles 188 et suivants) prévoient que l'exercice illégal et l'usurpation de titre d'infirmière peuvent entraîner des amendes.»

L’organisme soutient qu’il offre «des mécanismes de vérification» disponibles en tout temps sur internet pour les établissements de santé afin de «vérifier si une personne est membre de l'OIIQ et en droit d'exercer la profession infirmière».

L’Ordre a toutefois refusé de commenter davantage le cas mis au jour à Saguenay. «Une fois l'enquête complétée, nous aurons plus d'information sur cette situation», soutient-il.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a confirmé à TVA Nouvelles jeudi que la fausse infirmière aurait reçu son permis de l'Ordre des infirmières du Québec, en utilisant l'identité d'une autre infirmière de la région qui porte le même nom qu'elle.