/weekend
Navigation

Quand le doute s’installe

WE 0601 Reportage Théâtre Le Désir
Photo courtoisie, Théâtre Sainte-Adèle

Coup d'oeil sur cet article

Le Théâtre Sainte-Adèle présentera pour la troisième année consécutive une pièce du dramaturge québécois Michel Marc Bouchard. Cette fois, c’est la comédie romantique Le désir, créée en 1995, qui prendra place pour la saison estivale, où l’on retrouvera une jeune femme sur le point de se marier qui se met à douter sur le choix de son futur époux.

Si on a souvent vu des hommes tout remettre en question à la veille de leur mariage, ce sera ici au tour de la future épouse de se mettre à douter sur sa vie de couple.

« Elle se questionne parce qu’elle a éprouvé du désir et une certaine attirance pour un autre homme », lance le comédien Marc St-Martin, fidèle à ce théâtre pour une troisième année consécutive. D’ailleurs, c’est aussi une troisième saison à Sainte-Adèle pour le metteur en scène Philippe Lambert.

Ainsi, on retrouvera Véronique et Jasmin (Alice Moreau et Simon Landry-Désy), ce jeune couple dans la vingtaine follement amoureux qui a décidé, après seulement quelques mois de fréquentation, de se marier.

Mais à la veille de son mariage, alors que tout est organisé, voilà que Véronique croisera un autre homme. Il suffira d’un simple regard pour tout remettre en question. Et si Jasmin n’était plus celui avec qui elle voulait passer le reste de sa vie ?

« Pour elle, ce doute est un indice à ne pas s’engager et à ne pas se marier », souligne Marc St-Martin qui personnifiera Laurier, le beau-père de Jasmin.

Une marieuse spéciale

Tous les personnages de la pièce auront intérêt à ce que le mariage ait lieu et ce sera particulièrement vrai pour l’organisatrice du mariage, campée par Sylvie Potvin. « C’est une marieuse bien spéciale et beaucoup d’humour loufoque passe par son personnage », annonce Marc St-Martin.

Mais il n’y a pas que l’organisatrice du mariage qui est particulière. Mentionnons Denis Houle, le père de Jasmin, qui est en couple avec Laurier, un homme plus jeune que lui. Il a eu son fils lors d’une précédente union avec une femme et depuis qu’il a refait sa vie, il s’affiche comme étant homosexuel, souhaitant même que son fils puisse se marier avec un homme. S’ajoute à la famille, la sœur de Véronique (Rose-Anne Déry) qui, elle, gagne sa vie en faisant des appels érotiques. « Tous tenteront par tous les moyens de sauver le mariage », révèle le comédien qui ajoute que chacun des individus est aux prises avec une tentative de reconquête de son couple en raison d’un désir survenu avec une tierce personne.

Nouveau défi

Marc St-Martin, qui en est à sa 19e pièce estivale consécutive, multiplie les projets. En plus de jouer tout l’été à Sainte-Adèle, il amorce une nouvelle carrière de metteur en scène. C’est lui qui dirigera la comédie musicale Les Nonnes au Théâtre La Marjolaine à Eastman à l’affiche dès le 20 juin avec notamment Dorothée Berryman. « C’est un nouveau défi que j’embrasse avec beaucoup d’enthousiasme », confie-t-il. De plus, il mettra également en scène la pièce, Vania et Sonia et Macha et Spikee au Théâtre du Rideau Vert en mai 2020. Il sera aussi de la distribution de Revue et corrigée pour la quatorzième année en novembre prochain à ce même théâtre.

Le désir

  • Auteur : Michel Marc Bouchard
  • Metteur en scène : Philippe Lambert
  • Distribution : Denis Houle, Sylvie Potvin, Marc St-Martin, Rose-Anne Déry, Alice Moreau et Simon Landry-Désy
  • Du 14 juin au 24 août
  • Au Théâtre Sainte-Adèle (Les Laurentides)