/entertainment/stage
Navigation

Réflexions d’une génération

«Neuf» a été construite à partir de véritables témoignages des cinq comédiens

Henri Chassé, Marc Messier et Pierre Lebeau sont réunis lors du départ d’un ami commun dans la pièce <i>Neuf</i>.   
Photo Valérie Remise Henri Chassé, Marc Messier et Pierre Lebeau sont réunis lors du départ d’un ami commun dans la pièce Neuf.   

Coup d'oeil sur cet article

On a beaucoup connu Marc Messier à travers La Petite Vie, Les Boys et Broue. L’acteur de 71 ans est aussi capable de jouer des rôles dramatiques. Ce qu’il fera dans Neuf de Mani Soleymanlou.

« J’ai fait beaucoup de comédie. Il y a beaucoup de gens qui s’attendent à ça, qui pensent que je ne peux pas faire autre chose, mais moi je sais que je peux », a laissé tomber le comédien, lors d’un entretien téléphonique.

Marc Messier fait référence à ses rôles plus dramatiques dans les séries Lance et compte et Grande Ourse. Il a aussi joué, à l’hiver 2017, dans La Mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller au Rideau Vert à Montréal. Une pièce, a-t-il dit, extrêmement dramatique et tragique.

Henri Chassé, Marc Messier et Pierre Lebeau sont réunis lors du départ d’un ami commun dans la pièce <i>Neuf</i>.   
Photo Valérie Remise

« Les gens ne m’ont pas vu beaucoup dans d’autres styles », a lancé celui qui a participé à 3322 représentations de Broue entre les années 1979 et 2017.

Le comédien fait partie de la distribution de la pièce Neuf, de Mani Soleymanlou, qui sera présentée vendredi et samedi, à l’occasion du Carrefour international de théâtre, à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec.

Neuf met un terme au cycle des « chiffres » de Mani Soleymanlou. Après Un, Deux, Trois, Ils étaient quatre, Cinq à sept et Huit, le dramaturge et metteur en scène aux origines iraniennes s’intéresse à la génération des gens qui ont 60 ans et plus.

Entretiens

Neuf est l’histoire des comédiens Henri Chassé, Pierre Lebeau, Marc Messier, Mireille Métellus et Monique Spaziani qui sont réunis lors de la cérémonie funéraire d’un ami.

« Cet homme a écrit une pièce où il dévoile ses dernières volontés et c’est ce que l’on présente sur scène », a indiqué Marc Messier.

Mani Soleymanlou a construit sa création à partir d’entretiens réalisés avec les cinq comédiens autour de l’amour, la famille, la politique, la maladie, le vieillissement et la mort.

« Tout ce que l’on dit dans la pièce provient de ces rencontres. On parle beaucoup de nos vies personnelles et du métier d’acteur. On a tous eu le réflexe, lors des premières répétitions, de dire qu’on n’avait jamais dit telle ou telle chose, mais Mani nous ramenait à l’ordre en disant qu’il avait les enregistrements pour le démontrer », a fait savoir le comédien.

Marc Messier a aimé se retrouver au cœur d’une création collective. Ce qui ne lui est pas arrivé souvent dans sa carrière avec 38 années de représentations de Broue.

« Neuf est un spectacle assez spécial, unique, très intéressant, honnête et très sincère. Les protagonistes disent des choses qu’ils pensent vraiment. Des choses qu’on n’a à peu près jamais dites et que les gens ne connaissent pas vraiment. C’est très personnel et c’est rare qu’on fasse ça. On joue souvent des rôles écrits par des auteurs, mais là, on est là en tant que nous-mêmes », a-t-il dit.


Neuf est présentée les 7 (20 h) et 8 juin (16 h) à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec.