/sports/others
Navigation

Un dernier grand défi: 55 montagnes, 55 ans, 55 mois

Le Québécois François-Guy Thivierge se prépare un anniversaire unique

Au cours de son illustre carrière dans les montagnes, le fondateur du centre d’escalade Roc Gyms a pu expérimenter toutes les conditions imaginables en montagne. La glace, la neige et l’altitude n’ont plus de secrets pour François-Guy Thivierge, mais l’alpiniste découvrira d’autres coins du monde qu’il n’a toujours pas explorés à l’occasion d’un périple de 55 montagnes en 55 mois.
Photo courtoisie Au cours de son illustre carrière dans les montagnes, le fondateur du centre d’escalade Roc Gyms a pu expérimenter toutes les conditions imaginables en montagne. La glace, la neige et l’altitude n’ont plus de secrets pour François-Guy Thivierge, mais l’alpiniste découvrira d’autres coins du monde qu’il n’a toujours pas explorés à l’occasion d’un périple de 55 montagnes en 55 mois.

Coup d'oeil sur cet article

Le défi s’annonce aussi grandiose que terrifiant, à la fois vivifiant et éreintant, mais par-dessus tout, titanesque. Pas moins de 55 montagnes à gravir de par le monde en 55 mois. Qui d’autre que l’increvable alpiniste François-Guy Thivierge pour s’offrir une si vertigineuse bravade à l’occasion de ses 55 ans ? Un dernier périple comme lui seul sait en concocter, histoire de boucler la boucle sur une incomparable carrière sportive.

« Je vois ça comme mon dernier tour de piste, mon dernier tour du monde », affirme celui dont l’épopée le conduira aux confins des Amériques, sur certains des plus majestueux sommets d’Europe, parmi les paysages dépaysants d’Afrique, de même qu’en Asie et en Nouvelle-Zélande.

« Je tire ma révérence après, sauf, peut-être, pour quelques expéditions faciles. Si je ne réussis pas à gravir toutes les montagnes prévues, ce n’est pas grave, j’en trouverai d’autres. Je veux juste arriver à 55 avec l’objectif ultime de voyager, d’avoir du plaisir et de partager ma passion de la montagne », ajoute Thivierge.

Départ en août

François-Guy Thivierge
Photo courtoisie
François-Guy Thivierge

C’est à la fin d’août, sur le Cervin, qui sert de célèbre logo pour certains chocolats suisses comme le Toblerone, que l’homme de 200 montagnes, 3000 ascensions et 28 pays amorcera sa quête des sommets.

L’alpiniste et conférencier, qui est tombé dans la marmite dès l’âge de six ans quand ses parents lui ont fait gravir le mont Sainte-Anne, constatait comme tout le monde que sa vie défilait à un train d’enfer dernièrement.

Depuis qu’il a rejoint le prestigieux club des sept sommets, il y a une dizaine d’années, il n’a jamais cessé de nourrir sa passion, mais l’idée d’alimenter l’insatiable bête d’une autre improbable idée de grandeur a germé jusqu’à sa conception bien personnelle de sa « Liberté 55 » bien à lui !

Au cours de son illustre carrière dans les montagnes, le fondateur du centre d’escalade Roc Gyms a pu expérimenter toutes les conditions imaginables en montagne. La glace, la neige et l’altitude n’ont plus de secrets pour François-Guy Thivierge, mais l’alpiniste découvrira d’autres coins du monde qu’il n’a toujours pas explorés à l’occasion d’un périple de 55 montagnes en 55 mois.
Photo courtoisie

« Mick Jagger (75 ans) est encore sur scène à son âge. Paul McCartney (76 ans) aussi. Dans la vie, quand on a un travail, une maison et que nos projets de base sont comblés, il faut continuer de se pousser. Je veux croquer dans toutes ces montagnes, les embrasser. Je vais tout faire pour y parvenir, je me donne les moyens.

« Dans cinq ans, j’aurai 60 ans. Je ne serai pas invalide, mais mes capacités physiques pour faire ce que j’aime auront diminué. Je veux accomplir ce défi par rage de vivre. C’est impensable pour moi de laisser passer le train sans embarquer », clame-t-il.

Au cours de son illustre carrière dans les montagnes, le fondateur du centre d’escalade Roc Gyms a pu expérimenter toutes les conditions imaginables en montagne. La glace, la neige et l’altitude n’ont plus de secrets pour François-Guy Thivierge, mais l’alpiniste découvrira d’autres coins du monde qu’il n’a toujours pas explorés à l’occasion d’un périple de 55 montagnes en 55 mois.
Photo courtoisie

La peur de mourir

L’ascension d’une montagne comporte toujours des risques. Évidemment, qui dit 55 montagnes multiplie les dangers. François-Guy Thivierge ne cache pas que l’ampleur du défi qu’il s’apprête à s’imposer lui donne parfois le vertige.

« Est-ce que j’ai peur ? Oui, mets-en ! » confie-t-il sans détour.

« Je dirais que j’ai le goût d’y aller à 51 % et le goût de rester à 49 % ! C’est aussi simple que ça, juste parce qu’il y a des gens qui meurent dans toutes les montagnes et je ne veux pas mourir. Je sais que c’est dangereux comme défi, mais l’appel de l’aventure et de la découverte est trop puissant. »

Au cours de son illustre carrière dans les montagnes, le fondateur du centre d’escalade Roc Gyms a pu expérimenter toutes les conditions imaginables en montagne. La glace, la neige et l’altitude n’ont plus de secrets pour François-Guy Thivierge, mais l’alpiniste découvrira d’autres coins du monde qu’il n’a toujours pas explorés à l’occasion d’un périple de 55 montagnes en 55 mois.
Photo courtoisie

Une expédition sécuritaire

Cependant, même si le projet qu’il caresse s’annonce ardu autant mentalement que physiquement, il n’est pas question pour Thivierge d’entreprendre, à ce stade, des ascensions si le niveau de risque s’annonce trop important pour diverses raisons.

« Je n’ai pas non plus le couteau entre les dents pour attaquer les pires montagnes ou les pires conditions. Je veux m’amuser dans un environnement qui sera encadré et le plus sécuritaire possible. Je veux être guidé par des plus forts que moi, dans une logistique de sécurité avant tout.

« Les gens me demandent pourquoi à mon âge je continue de prendre des risques. Je réponds que c’est parce qu’il y a toujours une autre montagne à explorer. C’est dans mon ADN, je ne peux pas rester assis comme un spectateur », sourit-il.

Dans la cinquantaine, certains estiment avoir fait le tour du jardin. François-Guy Thivierge, lui, préfère décidément poursuivre les tours de force.


► Cliquez ici pour visiter le gofundme de François-Guy Thivierge.

 

À la recherche de partenaires pour l’aventure

Au cours de son illustre carrière dans les montagnes, le fondateur du centre d’escalade Roc Gyms a pu expérimenter toutes les conditions imaginables en montagne. La glace, la neige et l’altitude n’ont plus de secrets pour François-Guy Thivierge, mais l’alpiniste découvrira d’autres coins du monde qu’il n’a toujours pas explorés à l’occasion d’un périple de 55 montagnes en 55 mois.
Photo courtoisie

Le pèlerinage spirituel et physique de François-Guy Thivierge vers les plus beaux sommets du monde ne nécessitera pas seulement des partenaires de confiance en montagne. Avis aux entreprises qui souhaitent s’impliquer financièrement dans l’aventure, les lignes sont ouvertes !

Forcément, une telle expédition aux quatre coins du globe nécessite un budget important. L’alpiniste d’expérience estime qu’il lui faut amasser un peu plus de 300 000 $ pour boucler le projet, dont 55 000 $ qui proviendront directement de sa poche.

Qu’il s’agisse de l’équipement, du transport ou de tout autre élément logistique tout au long de l’expérience qui s’échelonnera sur près de cinq ans, Thivierge aura besoin d’appuis.

Il entend donc impliquer des entreprises, qui pourraient chacune parrainer l’ascension d’une montagne. À ce chapitre, des discussions sont déjà entamées avec une quinzaine de partenaires potentiels. L’athlète et homme d’affaires enthousiaste estime que « ça va partir comme des petits pains chauds ».

Au cours de son illustre carrière dans les montagnes, le fondateur du centre d’escalade Roc Gyms a pu expérimenter toutes les conditions imaginables en montagne. La glace, la neige et l’altitude n’ont plus de secrets pour François-Guy Thivierge, mais l’alpiniste découvrira d’autres coins du monde qu’il n’a toujours pas explorés à l’occasion d’un périple de 55 montagnes en 55 mois.
Photo courtoisie

Échange de services

L’alpiniste et conférencier n’entend toutefois pas quémander en échange d’une simple visibilité, mais entend faire bénéficier ses partenaires de son expertise.

« Je compte aller dans les entreprises impliquées afin de donner des conférences. Je vais à la fois présenter le projet et retourner ensuite parler de mon expérience. Les entreprises aiment contribuer à la productivité de leurs employés avec des activités de motivation », dit celui qui prononce de telles conférences depuis de nombreuses années.

Thivierge entend aussi amener une touche philanthropique à son aventure.

« Je m’engage à donner des conférences dans des écoles ou des centres communautaires qui n’auraient pas le budget pour ces activités-là. C’est une façon de redonner au suivant. J’ai monté en masse ma montagne et je veux aussi aider les gens à monter la leur », image-t-il.

Au cours de son illustre carrière dans les montagnes, le fondateur du centre d’escalade Roc Gyms a pu expérimenter toutes les conditions imaginables en montagne. La glace, la neige et l’altitude n’ont plus de secrets pour François-Guy Thivierge, mais l’alpiniste découvrira d’autres coins du monde qu’il n’a toujours pas explorés à l’occasion d’un périple de 55 montagnes en 55 mois.
Photo courtoisie

Mission environnementale

Par ailleurs, certains dans la mouvance verte actuelle reprocheront à Thivierge que son grand défi de 55 montagnes, qui comporte évidemment de nombreux voyages en avion, produira un taux élevé d’émanations néfastes. L’alpiniste se dit conscient de la question écologique.

« Je veux profiter de mon passage dans ces montagnes pour redescendre le plus de déchets des autres expéditeurs. Les entreprises vertes vont voir que c’est aussi un projet de motivation sociale », plaide-t-il.

Tous les partenaires financiers de François-Guy Thivierge, dont le partenaire majeur Terra Ultima Voyages, seront dévoilés lors d’une conférence de presse, le 19 juin.

 

François-Guy Thivierge

  • Date de naissance : 24 février 1964 (55 ans)
  • Statut: Célibataire, sans enfant
  • Emplois : Propriétaire du centre d’escalade Roc Gyms (Québec), entrepreneur, conférencier, auteur et philanthrope
  • Exploits : L’un des 30 aventuriers à avoir complété l’odyssée des sept sommets. Il a gravi l’Everest en 2008. Il compte 3000 ascensions sur 200 montagnes dans 28 pays.
  • Prochain défi au menu : Ascension de 55 montagnes au cours de plusieurs voyages dans les prochaines années. Thivierge et ses accompagnateurs devraient gravir entre une et cinq montagnes par périple.

 

Questions en rafale

Vous avez besoin de 300 000 $ pour boucler le budget de tous vos voyages. Comment se déroule la campagne de financement jusqu’à maintenant ?

« Ça se déroule bien. J’ai réussi à faire commanditer 10 montagnes jusqu’à présent. Pour le moment, je ne peux annoncer qu’un seul commanditaire : Terra Ultima. Cette agence de voyages, spécialisée dans les randonnées et l’ascension de sommets, va organiser huit voyages, dans lesquels les gens pourront m’accompagner. Je serai le coguide.»

Avez-vous un rituel avant de grimper une montagne ?

« L’alpinisme est un sport qui demande du courage, de l’audace, de la confiance et un respect de la nature. Ça prend aussi de l’humilité. Mon rituel est surtout spirituel. J’exprime ma gratitude et je me dis toujours que je dois revenir vivant. »

L’alpinisme est un sport risqué et une chute peut être fatale. Est-ce que votre famille et vos amis sont inquiets par rapport à vos prochaines ascensions ?

« C’est toujours une source d’inquiétude pour ma famille et mes amis. Mes proches sont extraordinaires, car ils m’ont toujours appuyé dans mes expéditions. »

Combien d’heures par semaine consacrez-vous à votre entraînement ?

«Ça fait 40 ans que je m’entraîne avec des randonnées, du camping extrême ou des escalades. Je suis sur le terrain une quinzaine d’heures par semaine avec mes clients. Je suis encore heureux de partager ma passion avec les gens. »

Votre ami Serge Dessureault est décédé lors d’une expédition sur le K2 en juillet dernier. Une tragédie qui vous a grandement touché. On a entendu dire que vous avez l’intention de lui rendre hommage durant votre périple de 55 montagnes. Pouvez-vous nous en dire plus ?

« Ça devrait se faire en 2021 alors que je me rendrai au Gasherbrum II (K4). C’est la montagne voisine du K2 et je vais m’y rendre pour rendre un hommage à Serge lors d’une cérémonie du puja (séance de prières). Ce qui est lui est arrivé m’a vraiment touché. Ça m’a appris qu’il faut être vigilant en tout temps sur la montagne. D’ailleurs, j’ai baptisé une voie d’escalade à Charlevoix qui porte son nom. »

 

Les 55 montagnes

L’alpiniste québécois Francois-Guy Thivierge entreprendra en août un périple autour du monde de 55 montagnes en 55 mois pour souligner ses 55 ans. Voici, dans ses mots, un aperçu de chacun des sommets et des raisons qui le poussent à entreprendre leur ascension.

1. Mont Assiniboine | 3618 m

C’est l’une des plus belles montagnes au Canada, pour sa forme pyramidale, à la frontière de l’Alberta et de la Colombie-Britannique.

2. Mont Edith Cavell | 3363 m

C’est dans le secteur de Jasper (Alberta). On parle d’une montagne effilée avec des crêtes et arêtes spectaculaires.

3. Mont Robson | 3954 m

C’est la plus haute montagne des Rocheuses, en Alberta. C’est un gros morceau en glace à grimper !

4. Squamish | The Chief | 702 m

L’ascension est prévue par le Angel’s Crest, un parcours spectaculaire de 14 longueurs de corde en parois rocheuses, en Colombie-Britannique.

5. South Howser Tower | 3364 m

Dans le parc des Bugaboos en Colombie-Britannique, la voie Beckey Chouinard est un mégaclassique dans le monde de la grimpe alpine pour la beauté esthétique sur un éperon de granite. C’est gigantesque !

6. Lotus Flower Tower | 2570 m

Située au Yukon avec approche en hydravion, cette ascension est reconnue mondialement pour sa géométrie en flèche distinctive. Wow !

7. Mont Asgard | 2015 m

C’est sa forme cylindrique unique au monde qui a attiré mon regard, lors de mon passage en 1994 pour l’ascension du mont Thor, montagne voisine sur la Terre de Baffin.

8. Polar Circus | 700 m

Une voie de glace spectaculaire le long de l’autoroute David Thompson, en Alberta, qui fait partie de ma « to do list » depuis longtemps. C’est une ascension technique de 700 m.

9. Moose’s Tooth | Ham & Egg  | 3150 m

Une montagne en Alaska qui est un classique en glace avec une approche en avion et un atterrissage directement sur le glacier Ruth, dans la région du mont McKinley.

10. El Capitan | The Nose | 2307 m

C’est comme l’Everest des parois rocheuses d’escalade situé au Yosemite en Californie, ascension reconnue dans le monde entier. C’est un rêve que je caresse depuis plus de 20 ans. Trois jours pour grimper un kilomètre verticalement.

11. Half Dome | 2694 m

Dans le parc du Yosemite et non loin du El Capitan, cette face fait battre mon cœur par sa forme spectaculaire en demi-lune. Un des plus célèbres monuments à grimper de la terre.

12. Mont Whitney | East Buttress | 4421 m

C’est le sommet de la Californie, un parcours d’escalade modéré qui offre un défi et du plaisir garanti. La vue sur le lac Iceberg est imprenable.

13. Mont Pingora | 3622 m

Dans le Wyoming, cette montagne sauvage offre un paysage impressionnant. Le dépaysement est assuré.

14. Wolf’s Head | 3708 m

Dans la même région alpine que le mont Pingora, cette montagne effilée propose une ascension très aérienne avec un décor grandiose. C’est une victoire assurée.

15. Mont Rainier | 4392 m

C’est considéré comme le Mont-Blanc des États-Unis, dans l’État de Washington. C’est un parcours sur glacier qui offre crevasses, brouillard et températures pouvant rebuter les meilleurs alpinistes au monde.

16. Long Peak | 4346 m

Au Colorado, le Long Peak est un chef-d’œuvre de la nature avec une voie d’escalade classique qui se nomme Casual Route (route commune). C’est situé en plein centre du « Diamant ».

17. Mauna Kea | 4200 m

Cet ancien volcan d’Hawaï propose une ascension relativement facile à pied, mais la beauté de cette montagne est qu’elle est la plus haute du monde par rapport au fond marin.

18. Pic d’Orizaba | 5675 m

C’est le sommet du Mexique. C’est un lieu très convoité par les alpinistes. Je suis attiré par l’endroit parce que c’est le toit du pays et une magnifique montagne légendaire.

19. Popocatepetl | 5426 m

Deuxième plus haut sommet au Mexique, il s’agit d’un volcan actif qui peut compromettre l’ascension.

20. El Potrero Chico | Time Wave Zero | 610 m

On parle d’une pièce de collection d’escalade de 23 longueurs de corde « sport » (aménagée d’ancrages de sécurité). La difficulté est élevée. Il faut compter une grosse journée d’ascension technique sur corde.

21. Tajumulco | 4220 m

C’est le sommet du Guatemala, mais aussi celui de l’Amérique centrale. J’ai fait les sommets de l’Amérique du Nord et de l’Amérique du Sud, mais celui de l’Amérique centrale manque à ma collection.

22. Cerro Chirripo | 3750 m

L’ascension à pied est relativement facile et nous amène au sommet du Costa Rica, un classique pour les amateurs de randonnées en montagne en Amérique Centrale.

23. Alpamayo | 5947 m

Considérée comme l’une des plus belles montagnes au monde, dans les Andes péruviennes. Son ascension est devenue un grand classique auprès des alpinistes.

24. Artesonraju | 6025 m

C’est le célèbre symbole de la compagnie de films Paramount Pictures. Cette montagne est l’une des plus prisées du Pérou.

25. Huascaran | 6768 m

C’est le point culminant du Pérou. Il s’agira de mon plat de résistance là-bas après l’acclimatation sur l’Alpamayo et l’Artesonjaru.

26. Cotopaxi | 5897 m

Il s’agit du plus haut volcan actif de l’Équateur et il y a des similitudes avec le mont Fuji, au Japon, mais beaucoup plus haut. C’est l’un des plus beaux volcans de la planète. À donner des frissons !

27. Chimborazo | 6263 m

C’est la plus haute montagne du monde par rapport au centre de la Terre. Son sommet très convoité offre une vue spectaculaire sur une belle région équatoriale.

28. Nevado Sajama | 6542 m

C’est le sommet de la Bolivie et le point culminant du périple dans ce pays. Il est recouvert de neiges éternelles.

29. Parinacota | 6348 m

Un volcan situé à la frontière entre la Bolivie et le Chili. La base se trouve déjà en altitude et juste d’être au pied de la montagne, tu manques d’oxygène !

30. Licancabur | 5916 m

Toujours à la frontière entre la Bolivie et le Chili, un sommet exceptionnel aux abords d’un lac turquoise et du plus grand désert de sel au monde. On parle d’un environnement qui se rapprocherait de celui de la planète Mars.

31. Cerro Torre | 3102 m

C’est une tour de granite très célèbre de la région de Patagonie au Chili, près du village d’El Chaltén. Très attractive, cette montagne a été longtemps considérée comme celle qui est la plus dure à gravir au monde. Ça va être un tout un défi !

32. Fitz Roy | 3405 m

Tout près du Cerro Torre, Fitz Roy est le sommet de la Patagonie. C’est un super sommet qui représente un très grand rêve pour moi. Reste à trouver la personne qui tentera l’aventure en ma compagnie.

33. Torres del Paine | 3050 m

C’est l’icône du parc national qui porte le même nom, au Chili. L’ascension de l’une des trois tours de granite comportera des vents violents et de très petites fenêtres météo. Il ne faut pas avoir les éléments de la nature contre nous pour réussir. 

34. Mont Kenya | 5199 m

C’est le deuxième plus haut sommet d’Afrique (et le plus haut du Kenya), beaucoup plus difficile que le Kilimandjaro en raison de la pente plus abrupte et de l’usage de corde. Ça rend l’ascension moins populaire, mais plus
intéressante pour moi.

35. Pic Margherita | 5109 m

C’est une aventure au cœur des montagnes sauvages d’Ouganda. On termine avec une exploration des gorilles et chimpanzés en pleine jungle d’Afrique.

36. Djebel Toubkal | 4167 m

Le sommet du Maroc, à proximité de Marrakech. C’est vraiment dépaysant. L’ascension est relativement facile, mais c’est quand même le plus haut sommet de la chaîne de montagnes du Haut Atlas, dans le Nord de l’Afrique.

37. Massif du Tsaranoro | 850 m

L’ascension verticale de cette montagne sur l’île de Madagascar offre une aventure d’escalade qui sort des sentiers battus, entourée d’une faune et d’une flore uniques au monde.

38. Djebel Rum | 600 m

En Jordanie, ce sommet est le plus élevé de la région. L’escalade par le Pilier de la Sagesse offre un paysage d’une grande beauté. Après, je vais suivre les traces d’Indiana Jones  jusqu’à Petra.

39. Piton des Neiges | 3069 m

Sur l’île de la Réunion, cette montagne est le point culminant du pays et de l’océan Indien. C’est une ascension de nuit pour permettre d’assister au lever du soleil au sommet. C’est magique !

40. Le Cervin | 4478 m

Plusieurs considèrent qu’il s’agit de la plus belle montagne au monde. Elle est située en Suisse. Sa forme pyramidale aux trois faces et trois arêtes inspire les millions d’amateurs de montagne sur la planète et elle manque encore à ma collection.

41. Mont Rose | 4634 m

C’est le sommet de la Suisse et le deuxième sommet de l’Europe de l’Ouest, après le mont Blanc, en France.

42. L’Eiger | 3967 m

Toujours en Suisse, cette montagne possède toute une réputation en raison de plusieurs tragédies survenues au cours d’ascensions historiques. Sa face nord est légendaire.

43. Tre Cime Di Lavaredo | 2999 m

C’est la carte postale des Dolomites, la plus photographiée sur Instagram. Ses parois donnent des frissons dans le dos et les escalades sont techniques et réputées mondialement.

44. Mont Tofane | 3241 m

C’est une ascension mythique italienne sur un pilier esthétique qui procure une montée d’adrénaline à coup sûr.

45. Les Grandes Jorasses | 4208 m

En France, cette montagne est légendaire de par sa face nord. Elle offre plusieurs parcours qui attirent les alpinistes du monde entier.

46. Grand Capucin | 3838 m

Considéré comme l’un des plus beaux monolithiques de granite des Alpes (en France), il demande une approche alpine sur glacier et son ascension est essentiellement en escalade de rocher avec une vue spectaculaire du cirque maudit.

47. Dent du Géant | 4013 m

C’est l’un des plus beaux sommets de 4000 m des Alpes. Ce sommet se termine avec une aiguille rocheuse. C’est l’un des sommets les plus populaires du massif du Mont-Blanc.

48. Mont Kazbek | 5047 m

Ce magnifique volcan endormi est situé en Géorgie, près de la frontière avec la Russie. C’est la cinquième plus haute montagne du Caucase et la deuxième du pays.

49. Mustagh Ata | 7546 m

Considéré comme le père des montagnes de glace, c’est un sommet situé en Chine. Un 7000 m sécuritaire et accessible avec une pente douce et son climat sec dans une région encore très sauvage.

50. Stetind | 1392 m

Au beau milieu des paysages nordiques de la Norvège, c’est l’ascension d’une tour de roche qui jaillit d’un fjord.

51. Presten Vestpillare | 500 m

Dans la région de Lofoten, en Norvège, se trouve cette superbe voie d’escalade dans un environnement féérique digne d’un film de Noël avec 12 longueurs de cordes, avec la mer aux couleurs turquoise.

52. Le Grossglockner | 3798 m

C’est le point culminant de l’Autriche, près du Tyrol. II est considéré comme le sommet le plus important des Alpes orientales et a joué un rôle important dans le développement de l’alpinisme, le tourisme de la région. Il est un sommet très apprécié des alpinistes.

53. Mont Cook | 3724 m

En Nouvelle-Zélande, c’est le sommet du pays. Quand tu regardes une carte du monde, tes yeux s’arrêtent sur la Nouvelle-Zélande et le mont Cook. C’est un voyage au bout du monde.

54. Ama Dablam | 6856 m

Cette montagne située au Népal, dans la magnifique région de l’Everest, est emblématique et très convoitée par les alpinistes d’expérience.

55. Le Gasherbrum II | 8035 m

Le 13e plus haut sommet du monde, cette montagne est située dans le Karakoram, au Pakistan, et représente tout un défi en très haute altitude.