/news/currentevents
Navigation

Début du procès du révérend Paul Mukendi

Début du procès du révérend Paul Mukendi
Photo d'archives, Kathleen Frenette

Coup d'oeil sur cet article

Le procès de «l’Apôtre de la ville de Québec» pour agressions sexuelles s’est ouvert lundi par le choix du jury.

Accusé d’agressions sexuelles, de voies de fait armées et de menace de mort, le pasteur du Centre évangélique Parole de vie, sur le boulevard Pierre-Bertrand, a vu son procès s’ouvrir lundi matin. Les gestes se seraient produits sur près de 14 ans, période durant laquelle la victime était tout d’abord adolescente, puis a atteint l’âge adulte.   

Près de 200 citoyens ont d’abord été convoqués afin de former un jury pour un procès d’une durée prévue de deux semaines. 

Une ordonnance a été émise d’entrée de jeu pour que 14 jurés plutôt que 12 soient choisis. Un jury paritaire a été sélectionné en avant-midi, mais une femme a obtenu une exemption avant les directives précédant le procès du juge Jean-François Émond. 

Parmi les questions posées par le juge aux candidats potentiels, on demandait si ceux-ci avaient des préjugés envers les gens de race noire, puisque Mukendi et la victime sont de couleur. Le juge leur demandait également s’ils avaient des préjugés quant aux croyances religieuses. 

Le procès s’ouvrira ce mardi par une requête de la Couronne qui se fera hors jury, après quoi les premiers témoins seront entendus.