/news/cannabis
Navigation

Feu vert de Santé Canada pour une usine à cannabis au Lac-Saint-Jean

Le promoteur Groupe Kameleon obtient l’autorisation de Santé Canada et devrait aussi bâtir dans Charlevoix

Annuellement, l’usine de Saint-Félicien devrait produire 100 000 kilos de cannabis.
Photo courtoisie, Groupe Kameleon Annuellement, l’usine de Saint-Félicien devrait produire 100 000 kilos de cannabis.

Coup d'oeil sur cet article

 Le Groupe Kameleon obtient le premier feu vert nécessaire de Santé Canada pour la construction de son usine de production et de transformation du cannabis au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Pour Charlevoix, le chantier ira aussi de l’avant.  

 «Les dossiers avancent très bien», indique le vice-président au développement chez Kameleon, Martin Dufour.   

 En fait, pour le projet de 100 millions $ à proximité de l’entrée de Petite-Rivière-Saint-François, dans Charlevoix, c’est la modification annoncée par Santé Canada le 8 mai dernier, dans le cadre de son processus de délivrance des licences, qui permet maintenant au promoteur de Québec d’entamer les travaux pour ériger le bâtiment.   

 Aujourd’hui, Santé Canada exige aux demandeurs de licences qu’ils aient un site construit avant de faire une demande. Par la suite, le fédéral octroie un permis de production si l’entreprise répond aux exigences.   

 Si tout se déroule selon les plans du Groupe Kameleon, le développement en bordure de la route 138 devrait commencer au printemps 2020. L’usine de 41 000 pieds carrés servira à la transformation de cannabis à des fins médicinales et cosmétiques. La production se fera dans des serres d’une superficie d’un million de pieds carrés.   

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

 Plusieurs analyses et études ne sont toutefois pas encore complétées, entre autres, en ce qui concerne les sols et l’approvisionnement en électricité. Le financement n’est également pas bouclé. Pour y parvenir, le promoteur n’écarte pas la possibilité de faire le saut à la Bourse de Toronto.   

 À terme, le projet Altitude 640 devrait créer 400 emplois et produire 130 000 kilos de cannabis par année.   

 Production 2020  

 Quant au projet d’usine de 31 millions $ de Saint-Félicien, l’objectif est d’amorcer les travaux en septembre. Environ 250 employés seront nécessaires pour soutenir la production d’ici trois ans.   

 «On espère réaliser la première récolte au printemps 2020», avance M. Dufour, qui travaille aussi pour compléter le financement.   

 Annuellement, ces installations de 300 000 pieds carrés devraient produire 100 000 kilos de cannabis. Ce dernier poussera dans un environnement contrôlé.   

 Le Groupe Kameleon souhaite principalement s’attaquer au marché médicinal du cannabis, mais la direction envisage aussi d’autres sources de revenus.   

 «Nous voulons produire du cannabis à des fins nutraceutiques, ce qui inclut les produits pharmaceutiques, cosmétiques et alimentaires», conclut M. Dufour.