/news/currentevents
Navigation

Zoo de Saint-Édouard: transfert urgent des animaux?

Zoo de Saint-Édouard: transfert urgent des animaux?
Photo Courtoisie, Meredith Lee/Humane Society International

Coup d'oeil sur cet article

 Des animaux seront à nouveau déménagés du Zoo de Saint-Édouard, en Mauricie, en raison d’un nouveau développement dans le dossier durant la fin de semaine.

La SPCA de Montréal, qui est actuellement en charge du zoo avec l'organisme Humane Society International, a indiqué sur Facebook lundi que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) avait effectué une inspection des lieux samedi et qu’elle avait ordonné leur fermeture.

 «La CNESST considère qu’il est impossible pour les travailleurs de prodiguer les soins nécessaires aux animaux de façon sécuritaire en raison des nombreuses défaillances des installations, indique la SPCA. Elle considère également qu’il est impossible de rendre les lieux sécuritaires en présence des animaux. Par conséquent, la commission a ordonné la fermeture des lieux tout en autorisant la présence de travailleurs pour s’occuper des animaux le temps qu’ils soient évacués.»

La CNESST n'a pas donné suite à un appel de TVA Nouvelles afin de commenter la situation.

Les bêtes représentant un risque plus élevé tels que les léopards, les tigres et les lions risquent d'être relocalisés dans les prochains jours. La semaine dernière, deux tigres se sont échappés de leur enclos habituel et se sont retrouvés dans un espace clôturé où les employés ont accès.

La SPCA de Montréal mentionne par ailleurs dans son message qu’elle et l’organisme Aquariums et zoos accrédités du Canada (AZAC) travaillent à reloger le plus rapidement possible les animaux vers des établissements qualifiés. Les déplacements des animaux devraient se faire sous supervision d'un vétérinaire. Lundi, la SPCA a rappelé que les opérations en cours ont été autorisées par un juge de paix.

Entre-temps, une requête ordonnant à la SCPA de quitter les lieux sera entendue le 11 juin devant un juge de la Cour supérieure.

Le propriétaire du zoo, Normand Trahan, a été arrêté et accusé de cruauté animale le mois dernier à l’issue d’une enquête à laquelle a participé la SPCA de Montréal.