/news/cannabis
Navigation

Cannabis: SiliCycle veut doper ses revenus

Cannabis: SiliCycle veut doper ses revenus
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

SiliCycle n’a pas l’intention de rester spectateur devant l’engouement entourant le marché du cannabis. L’entreprise de Québec injecte plus de 20 millions de dollars pour lancer une nouvelle division qui se spécialisera notamment dans le développement et la fabrication de produits dérivés.

«Il s’agit d’un secteur très prometteur. Nous estimons que nos revenus pourraient rapidement excéder les 100 millions de dollars», explique au Journal le président et chef de la direction, Hugo St-Laurent.

La nouvelle entreprise PurCann Pharma aura pour spécialité l’extraction et la purification des molécules issues du chanvre et du cannabis. L’entreprise agira, entre autres, comme sous-traitant pour des producteurs. Elle créera des poudres et des huiles, mais aussi des produits finis comme des gélules et des atomiseurs pour fins médicales et récréatives.

PurCann Pharma aura aussi sa propre gamme de produits sous l’enseigne Tyche. La marque sera lancée cette semaine du côté de Toronto. La direction prévoit traiter quotidiennement 15 000 kg de biomasse qui généreront des centaines de kilogrammes de produits finis.

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

«Ce sont des produits qui risquent de se retrouver dans des magasins. En plus du Québec, nous avons cinq autres provinces qui sont intéressées. Nous avons aussi des discussions avec des compagnies pharmaceutiques à l’international», avance le président. «Notre méthode permettra d’éliminer les pesticides et les contaminants des produits», poursuit-il.

Ce dernier évalue à plus de 4 milliards de dollars annuellement le marché canadien, incluant les produits de cannabis médical et récréatif. La compagnie cible le marché pharmaceutique, nutraceutique, alimentaire et cosmétique.

Depuis qu’il songe à ce projet d’usine, M. St-Laurent a rencontré plus d’une cinquantaine d’entrepreneurs dans le domaine au Canada et à l’étranger. Des contrats sont déjà signés. Il espère aussi parapher une entente avec la Société québécoise du cannabis.

L’usine de 28 000 pieds carrés sera adjacente aux installations de SiliCycle dans le Parc technologique du Québec métropolitain. L’ouverture est prévue d’ici la fin du mois de juin. Une douzaine d’emplois seront créés.

Depuis 10 ans, SiliCycle, qui compte aujourd’hui 85 travailleurs, a investi plus de 40 M$ dans ses installations de la capitale. L’entreprise développe et commercialise des produits d'extraction et de purification pour l'industrie pharmaceutique dans plus de 85 pays.