/sports/soccer/impact
Navigation

Deux équipes décimées

L’Impact et les Sounders minés par les blessures et les matchs internationaux

L’entraîneur de l’Impact Rémi Garde souhaite que ses joueurs « soient plus forts entre les deux oreilles » contre les Sounders de Seattle, mercredi soir.
Photo d’archives, Pierre-Paul Poulin L’entraîneur de l’Impact Rémi Garde souhaite que ses joueurs « soient plus forts entre les deux oreilles » contre les Sounders de Seattle, mercredi soir.

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact reçoit les Sounders de Seattle mercredi soir dans le cadre du dernier match de la MLS avant la pause de la Gold Cup, et dans un cas comme dans l’autre, il y aura beaucoup d’absents.

Dans le camp de l’Impact, Samuel Piette et Zachary Brault-Guillard sont avec le Canada, Daniel Lovitz est avec les États-Unis et Jukka Raitala est avec la Finlande.

À eux s’ajoutent Ignacio Piatti (genou), Bacary Sagna (cheville), Clément Bayiha (jambe), Mathieu Choinière (commotion) et Orji Okwonkwo (jambe), tous blessés.

On devrait plus ou moins voir le même alignement que samedi dernier.

Micheal Azira devrait prendre la place de Samuel Piette, Victor Cabrera sera sûrement sur la droite à la place de Bacary Sagna, alors que Daniel Kinumbe prendra le relais de Daniel Lovitz sur le flanc gauche. Il serait étonnant que Harry

Novillo soit partant, même s’il est en mesure de l’être.

Ce n’est pas mieux dans le camp des Sounders, qui perdent dix joueurs pour cause de rappel international, dont Nicolas Lodeiro (Uruguay), Raul Ruidiaz (Pérou), Jordan Morris (États-Unis), Cristian Roldan (États-Unis) et Roman Torres (Panama). Joevin Jones et Jordy Delem ont quant à eux fait le voyage si l’on en croit leurs publications sur les réseaux sociaux.

Pas le compte

Pas besoin de dire que l’Impact n’aura pas le compte pour avoir un alignement complet, ce qu’a évidemment confirmé Rémi Garde.

« Je n’aurai pas 18 joueurs, j’ai 13 joueurs hors gardiens de but. »

Comme si ça n’allait pas assez mal, Garde a rappelé Amar Sejdic du Fury d’Ottawa, mais celui-ci s’est tordu une cheville à l’entraînement, lundi.

Le jeune Luca Ricci, un ancien de l’Académie de l’Impact qui évolue aussi à Ottawa, s’est entraîné avec l’équipe mardi et sera de l’alignement mercredi soir en vertu d’un prêt de courte durée.

Certes, le match est mal situé en raison de la pause internationale, mais Garde estime que c’est plutôt une tempête parfaite.

« C’est un concours de circonstances malheureux avec tous les joueurs blessés. Si on n’avait pas cinq joueurs sur la touche, ça ne serait pas le même casse-tête », a mentionné Garde, qui a reconnu ne pas trop savoir à quoi s’en tenir pour ce qui est des Sounders, en raison des nombreux absents.

Du jamais vu

De mémoire, c’est la première fois que l’Impact disputera un match avec un banc aussi dégarni. Les formations ont droit à sept joueurs sur le banc, mais Rémi Garde n’aura que deux joueurs en plus de deux gardiens substituts.

« Je crois que c’est la première fois que je vois ça et c’est une situation un peu folle, mais d’autres équipes l’ont vécu, je pense à Kansas City, et ils s’en sont sortis », a reconnu Shamit Shome.

Le jeune milieu de terrain estime que cette adversité pourrait servir l’équipe.

« C’est un peu comme le match en Nouvelle-Angleterre, où nous avons eu une longue journée sur la route, et nous nous sommes serré les coudes.

C’est le même genre d’attitude qu’il faut qu’on adopte dans ce match si nous voulons avoir du succès. »

Comme on aura plus ou moins deux équipes B sur le terrain, on pourrait avoir droit à un duel intéressant.

On aura plusieurs réservistes d’un côté comme de l’autre qui voudront faire leur marque, comme Daniel Kinumbe dans le camp de l’Impact, qui obtiendra fort probablement un premier départ comme arrière gauche.

On risque de voir du jeu échevelé par moment, mais qui peut produire des situations excitantes.

 

Sur le même sujet