/sports/soccer/impact
Navigation

Un match à faire oublier

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact a l’occasion de se racheter, mercredi soir, pour sa piètre sortie de samedi dernier qui s’est conclue par un revers de 3 à 0 contre Orlando City.

Après la rencontre, l’entraîneur-chef, Rémi Garde, avait qualifié la performance de honteuse parce que ses joueurs n’avaient pas joué en équipe, et ceux-ci sont d’accord avec leur patron.

« On peut comprendre le coach, on ne pouvait pas s’attendre à un match pareil. On a été surpris aussi », a soutenu Saphir Taïder.

« De la façon dont nous avons joué à domicile, c’était très décevant et je crois que vous allez voir une performance bien différente cette fois-ci », a ajouté Shamit Shome.

Cohésion

Pour faire suite à ses propos de samedi, Rémi Garde a mis l’accent sur l’importance de présenter un meilleur esprit de corps.

« J’espère qu’on aura plus de cohésion et plus d’envie de jouer les uns pour les autres parce que c’est un match très important qui pourrait nous permettre de bien finir cette première partie de saison.

« Ça serait une bonne première partie de saison, compte tenu de toutes les circonstances auxquelles on a eu à faire face. »

Garde a aussi insisté pour que ses joueurs soient plus forts entre les deux oreilles.

« On doit faire beaucoup mieux en termes de concentration sur 90. Individuellement et collectivement, on a des sautes de concentration qui nous pénalisent.

« On doit être plus solidaires. Avoir une cohésion de groupe et être capables de faire les efforts les uns pour les autres en ayant des ondes positives permanentes sur 90 minutes. »

Intelligence

Malgré le roulement de personnel, il ne faut pas que l’équipe déroge de son plan de match.

« Les principes vont demeurer les mêmes, mais je crois que nous allons devoir être plus intelligents avec et sans le ballon », a avancé Shamit Shome.

« Tant que nous allons être disciplinés avec le ballon et défensivement, nous avons des chances d’avoir du succès contre une équipe qui aime prendre du recul à l’étranger. »

Saphir Taïder a ajouté que ce n’est pas par manque d’envie que les choses ont cloché samedi.

« Ce n’est pas un manque de désir, il y a certaines choses qui n’ont pas bien été et qui n’ont pas été respectées. »

Sur le même sujet