/entertainment/stage
Navigation

Du Robert Lepage pour l’ouverture du Diamant

Cinq représentations des Sept Branches de la rivière Ota au Diamant

Les lutteurs de la North Shore Pro Wrestling, en vedette le 5 octobre au Diamant, ont fait sentir leur présence lors du dévoilement de la programmation par Robert Lepage et Bernard Gilbert, directeur général. 
Photo Jean-François Desgagnés Les lutteurs de la North Shore Pro Wrestling, en vedette le 5 octobre au Diamant, ont fait sentir leur présence lors du dévoilement de la programmation par Robert Lepage et Bernard Gilbert, directeur général. 

Coup d'oeil sur cet article

Du Lepage, du théâtre, du cirque, de la lutte et des marionnettes dans un spectacle irrévérencieux pour public averti, il y aura beaucoup de variété, lors de la saison inaugurale du Diamant.

Les Sept Branches de la rivière Ota, création de Robert Lepage et d’Ex Machina, qui n’a jamais été présentée à Québec dans sa version longue, lancera l’an 1 du Diamant.

Cette œuvre qui totalise sept heures, jouée dans cinq langues et qui a pour point de départ la bombe atomique lancée sur Hiroshima, sera à l’affiche entre le 7 et le 15 septembre.

La pièce, qui a fait le tour du monde, avait été présentée dans une version écourtée en 1996, lors du Carrefour international de théâtre. Elle a été jouée pour la dernière fois en 1998 en Nouvelle-Zélande.

«Aujourd’hui, lorsqu’on parle du nucléaire, d’Hiroshima et des camps de concentration nazis, il y a toute une génération qui semble moins informée. Ce sont des thématiques qui sont très importantes. C’est un spectacle très touchant», a précisé Robert Lepage.

La distribution sera constituée de Rebecca Blankenship, Lorraine Côté, Christian Essiambre, Richard Fréchette, Myriam Leblanc, Umihiko Miya, Audrée Southière, Philipe Thibault-Denis et Donna Yamamoto. Il y aura cinq représentations.

Cette nouvelle mouture qui sera présentée à Moscou, à Québec et au Japon, est une œuvre significative pour le lancement du Diamant.

Dans les boîtes

Cette pièce, comme plusieurs autres œuvres de Robert Lepage et Ex Machina, n’a pas eu beaucoup de diffusion à Québec. Certaines créations n’ont même jamais été présentées.

«La Caserne Dalhousie était un lieu pour créer et développer. On a senti, à un moment donné, le besoin de diffuser nos œuvres localement, autrement que lors de répétitions publiques devant 80 personnes. On est un produit de Québec et c’était devenu absurde de ne pas pouvoir jouer plus souvent ici. Le Diamant, c’est la maturité», a-t-il lancé, lors d’un entretien, en marge du dévoilement de la programmation, à la Caserne Dalhousie.

Le Diamant a l’intention de présenter trois ou quatre spectacles, signés Robert Lepage et Ex Machina, par année, à travers des saisons qui seront découpées en Automne, Hiver, Printemps et Été.

«La Trilogie des dragons, Lipsynch et les Plaques tectoniques pourraient être présentées, lors des prochaines saisons», a-t-il dit.

Les controversés spectacles SLAV et Kanata ne figurent pas dans les plans de diffusions du Diamant.

«SLAV a été présenté en partenariat avec quatre diffuseurs et cette création est arrivée à la fin de sa vie. Même chose avec Kanata qui sera aussi joué à Athènes et à Naples avant d’être mis sur la glace», a expliqué le créateur et metteur en scène.

La troupe de cirque de Québec FLIP Fabrique s’installera au Diamant, du 24 au 28 septembre, pour présenter, en première Nord-Américaine, son nouveau spectacle de tournée intitulé Blizzard.

Cette création, qui est une invitation à plonger au cœur de l’hiver québécois, s’arrêtera à Amsterdam et Édimbourg avant d’être présentée au Diamant.

Le Diamant a l’intention de présenter trois ou quatre spectacles, signés Robert Lepage et Ex Machina, par année.

À 87 jours de l’inauguration, Robert Lepage avoue vivre quelque chose d’un peu irréel.

«Il s’agit de ma dernière activité à la Caserne Dalhousie. C’est très émouvant, car ce lieu qui a été animé durant plus de 25 ans a été très important. C’est ici que la plupart de mes spectacles, qui ont été présentés un peu partout dans le monde, ont été créés», a-t-il fait remarquer.

Le créateur et metteur en scène se souvient des nombreuses rencontres afin de bâtir le projet du Diamant. «Ce fut un très long processus pour y arriver et tout à coup, ça s’est accéléré à une vitesse folle dans les derniers mois. On enlève les cadres sur les murs, on fait les boîtes et c’est vrai», a-t-il laissé tomber.

La programmation des activités inaugurales du Diamant, qui se dérouleront le 31 août et le 1er septembre, sera bientôt dévoilée.

Les autres spectacles

♦ 24 au 28 septembre 2019

Blizzard

FLIP Fabrique

♦ 5 octobre

Gala de lutte professionnelle de la NSPW

♦ 8 au 12 octobre

Là où le sang se mêle

Compagnie Menuentakuan

♦ 18 au 20 octobre

Passagers

Les 7 Doigts

♦ 30 octobre au 1er novembre

Per te.

Compagnia Finzi Pasca

♦ 6 au 9 novembre

The Daisy Theatre

Ronnie Burkett


► Tous les détails sur la programmation et sur la vente des billets sont en ligne sur lediamant.ca