/news/provincial
Navigation

Future centrale de police de Québec : l'opposition s'interroge sur le choix de l'emplacement

Future centrale de police de Québec : l'opposition s'interroge sur le choix de l'emplacement
Photo Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – À la suite de l’acquisition de terrains pour la relocalisation de la future centrale de police à l’intersection du boulevard Louis-XIV et de la rue des Métis, l’opposition officielle à la Ville de Québec demande au maire Labeaume de dévoiler l’analyse des 16 sites potentiels étudiés par son administration.

Le maire et son équipe ont autorisé l’acquisition de terrains appartenant à un promoteur ayant entamé une poursuite de 2,5 millions $ en 2018 contre la Ville pour avoir fait avorter son développement immobilier.

L'opposition se demande si l’administration Labeaume a choisi le meilleur site possible ou si elle a voulu faire un marché? Dénonçant l'opacité de l'administration, l’opposition estime que la Ville doit dissiper tout doute en ce qui a trait aux poursuites qui étaient en cours dans ce dossier.

Les lots visés par cette acquisition sont évalués à 2,2 millions $, alors que le sommaire décisionnel voté lors du conseil municipal de lundi soir fait état d’une entente de 3 millions $, sans compter tous les frais judiciaires impliqués dans la poursuite précédemment mentionnée.

Un site adéquat pour les policiers de Québec?

L’opposition officielle s’interroge également sur la prise en compte des conclusions d’un rapport rédigé par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale, lequel mentionnait que le site pouvait «représenter un risque pour la santé des futurs occupants».

«Est-ce que la santé des policiers sera compromise? Est-ce qu’on a remédié aux problèmes qui faisaient en sorte qu’on ne pouvait pas développer ces terrains? L’administration Labeaume doit répondre à toutes ces questions avant d’aller plus loin», a dit le conseiller municipal du district de Neufchâtel-Lebourgneuf, Patrick Paquet.

C’est le directeur du Service de police de la Ville de Québec, Robert Pigeon, qui a annoncé l'emplacement de ce site qui sera opérationnel en 2022 et acquis au coût de 3 millions $.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.