/sports/hockey/canadiens
Navigation

«Quelle équipe ne voudrait pas de Karlsson?» –Victor Mete

«Quelle équipe ne voudrait pas de Karlsson?» –Victor Mete
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Si Victor Mete suit à distance la finale de la Coupe Stanley, il regrette évidemment que son équipe, le Canadien, n’ait pu tout au moins assurer sa place en séries éliminatoires pour la deuxième saison d’affilée.

Après avoir participé mercredi à l’activité qui lui a permis de fraterniser avec le pilote québécois de F1 Lance Stroll, au complexe d’entraînement de Brossard, Mete a été appelé à commenter cette possibilité de voir son équipe faire une offre au défenseur étoile Erik Karlsson au cours de l’été.

« Ce serait formidable de jouer en sa compagnie, a déclaré Mete d’entrée de jeu. C’est un joueur d’impact. Il l’a démontré avec les Sénateurs d’Ottawa, puis les Sharks de San Jose.

En fait, quelle équipe ne voudrait pas de Karlsson ? s’est-il demandé. Il est l’un des meilleurs de la LNH à sa position. Mais je ne suis pas dans le secret des dieux. Je n’ai aucune idée des intentions des dirigeants de mon équipe.

« Je sais toutefois que c’est le sujet de conversation actuellement sur la scène sportive à Montréal. »

Destination de choix

Opéré à l’aine plus tôt cette semaine, Karlsson, qui sera admissible à l’autonomie complète le 1er juillet, souhaite quitter la Californie pour se rapprocher de la côte est, selon Marc de Foy.

Montréal pourrait donc être une destination de choix pour le défenseur suédois. Et le Canadien aurait sans doute les moyens de se payer un joueur de sa trempe.

Mais le Tricolore ne serait pas seul dans la course. Si un retour à Ottawa est peu probable, les Rangers de New York, toujours selon notre éminent confrère, pourraient aussi le courtiser en lui offrant des millions. Beaucoup de millions...