/news/politics
Navigation

«Manque d’empathie»: Legault s’excuse aux travailleurs de Velan

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Le premier ministre François Legault s’est excusé jeudi d’avoir «manqué d’empathie» envers les travailleurs de l’entreprise Velan, un important fabricant de robinetterie industrielle basé à Montréal. 

Quelque 200 employés de Velan ont perdu leur emploi depuis le début de l’année, certaines activités manufacturières ayant été relocalisées en Inde. 

«Je comprends très bien que j’ai manqué d’empathie [mercredi] envers les travailleurs qui ont perdu leur emploi. Donc je veux m’excuser auprès des familles qui sont touchées», a indiqué M. Legault, lors d’une mêlée de presse. 

«Évidemment, on va tout faire pour aider ces travailleurs qui ont perdu leur emploi à se trouver de nouveaux emplois dans d’autres entreprises au Québec», a-t-il ajouté. 

  • ÉCOUTEZ la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du bureau parlementaire au Journal de Montréal et au Journal de Québec, à QUB Radio:

La veille, lors de la période des questions, M. Legault n’avait à aucun moment tenté de rassurer les travailleurs forcés au chômage, se contentant d’expliquer qu’il était important pour Velan de rester compétitive. 

«L’important, c’est de garder les emplois payants au Québec, d’avoir une compagnie qui est productive, qui est capable d’être compétitive au niveau mondial», avait notamment indiqué M. Legault. 

Il avait également dit qu’il était parfois «plus approprié» que des «emplois moins payants» soient délocalisés dans des pays où la main-d’œuvre est meilleur marché. 

La création d’emplois payants et la conservation des sièges sociaux au Québec sont des priorités du gouvernement Legault depuis son arrivée au pouvoir. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.