/qubradio
Navigation

Guy Fournier raconte sa chicane avec son grand ami Pierre Elliott Trudeau

Vie Montréalaise 65 ans du Rideau Vert
Photo Le Journal de Montréal, Ghyslain Lavoie

Coup d'oeil sur cet article

Le cinéaste et auteur Guy Fournier raconte, dans le dernier épisode du balado de QUB radio Devine qui vient souper?, comment la sortie de Pierre Elliott Trudeau contre l’accord du lac Meech dans un quotidien anglophone a presque brisé leur grande amitié. 

«J’avais essayé de le convaincre de ne pas faire de sortie [contre le projet de réforme constitutionnelle] parce que moi je trouvais que le lac Meech était une excellente idée», affirme le chroniqueur du Journal à Sophie Durocher et Richard Martineau. 

 

 

«Il n’a pas dit qu’il ne le ferait pas, qu’il ne sortirait pas [contre Meech]. Mais j’avais l’impression de l’avoir convaincu de ne pas le faire», poursuit Guy Fournier, qui qualifie la virulente sortie d’«impardonnable». 

Pour sauver leur amitié, Fournier lui a alors lancé un ultimatum: «Ou bien on peut arrêter de se parler ou bien on peut continuer de se fréquenter, mais plus jamais on ne va reparler de politique canadienne (...), parce qu’on ne sera jamais d’accord.» 

Les deux hommes n’en ont jamais reparlé, assure le chroniqueur. 

  

  • ÉCOUTEZ l"épisode complet de Devine qui vient souper? avec Guy Fournier et Thierry Daraize:   

 

Un ami proche 

À la table des Durocher-Martineau, chez qui il était invité aux côtés d’un autre chroniqueur du Journal, Thierry Daraize, Guy Fournier explique n’avoir «jamais fait état» de son amitié avec l’ancien premier ministre canadien. 

Il se souvient «des moments d’intimité totale» qu’il a vécu avec le père de l'actuel premier ministre du Canada, Justin Trudeau. 

«C’était très sensible, mon amitié avec Pierre, insiste-t-il. J’ai eu des moments formidables avec lui, des discussions formidables, des débats formidables.» 

«Quand il a eu des problèmes avec Margaret, il venait d’Ottawa pour me voir. Pour essayer de voir ce qu’il pourrait faire», se remémore-t-il en faisant référence à l'épouse de Pierre Elliott Trudeau et mère de Justin Trudeau. 

Guy Fournier revient également sur un moment difficile de la vie de Pierre Elliott Trudeau: la mort de son fils Michel, emporté dans une avalanche il y a plus de 20 ans. 

«C’est la seule fois que je l’ai vu pleurer. Il était totalement défait et, à ce moment-là, je m’étais dit: "il ne pourra pas passer à travers".»

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions