/news/health
Navigation

L'éclosion de gale prend de l'ampleur à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur

Coup d'oeil sur cet article

TERREBONNE | L’éclosion de gale observée plus tôt cette année à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, à Terrebonne, prend de l’ampleur. 

En tout, 16 employés ont été infectés, et voilà que six patients ont aussi été frappés, si bien qu’une opération élargie de traitements préventifs a été enclenchée, a rapporté TVA Nouvelles, vendredi. 

Il y a un mois, TVA Nouvelles rapportait que neuf employés des soins intensifs du même hôpital étaient atteints de la gale et que le patient zéro, un employé, l’avait contractée dans sa communauté et l’avait transmise à des collègues.Différentes mesures de suivi, de surveillance, de dépistage et de traitement avaient été entreprises auprès du personnel. 

Mais l’éclosion a progressé. 

«Faut bien faire la distinction que la situation actuellement à l’hôpital ne présente aucun risque pour la population en général, les gens qui viennent de façon ambulatoire, qui se présentent à l’urgence, qui viennent pour un examen», a mentionné le directeur général adjoint du CISSS de Lanaudière, Philippe Éthier, lorsque TVA Nouvelles lui a demandé, vendredi, pourquoi la population ou les médias n’avaient pas été informés de l’évolution de l’éclosion. 

«Pour nous, la situation est sous contrôle», a assuré M. Éthier. 

Néanmoins, tous ceux et celles qui séjournent dans l’établissement seront traités de façon préventive, à l’aide d’une crème à appliquer pour se débarrasser de l’infection cutanée. Tous les employés devront également se soumettre au traitement. 

Quant aux usagers ayant séjourné depuis le 30 janvier 2019 dans les milieux visés, ils recevront une communication écrite pour leur indiquer les signes à surveiller et la marche à suivre si des symptômes se présentent. 

«L’objectif de la campagne de prévention qui débute, c’est vraiment de donner un traitement préventif élargi à l’ensemble des personnes qui peuvent avoir été en contact avec des gens qui étaient porteurs, et de stopper cette possibilité-là», a expliqué M. Éthier. 

La gale est une infestation très contagieuse de la peau causée par un acarien. Les personnes qui en sont atteintes ont des démangeaisons qui tendent à s’intensifier la nuit ou quand la peau est chaude. La peau présente des lésions. 

Mains, poignets, coudes et genoux sont les zones les plus touchées. Le ventre, les cuisses, les parties génitales et les fesses peuvent aussi être atteints. 

Cette maladie se traite avec des lotions ou des crèmes vendues sans ordonnance.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions