/news/society
Navigation

Montréal vibre au son et au rythme de la F1

Coup d'oeil sur cet article

La fièvre de la Formule 1 a réellement envahi Montréal vendredi, avec les grondements des moteurs de voitures luxueuses et des essais libres, alors que des milliers de personnes sont débarquées dans les rues pour profiter des festivités du Grand Prix.

« On est venus d’Ontario pour la deuxième année consécutive, car des amis nous ont initiés au sport. On adore Montréal et Ferrari », a lancé Gino Carlozzi, 55 ans, rencontré dans le quartier de la Petite-Italie en compagnie de sa conjointe Beata Zabek.

Cette dernière venait de s’acheter un chandail de l’écurie italienne, prête à profiter d’un week-end complet de courses au circuit Gilles-Villeneuve, lors de la plus grande attraction touristique de l’année au pays.

Les rues Crescent et Peel, fermées pour l’occasion, étaient bondées de touristes en cet après-midi chaud et ensoleillé, durant lequel le mercure dépassait les 25 degrés Celsius.

D’autres pilotes, moins professionnels ceux-là, ont fait crisser les pneus de leurs véhicules prestigieux à chaque accélération brusque.

Haut de gamme

Il n’y avait pas que les voitures qui brillaient. Les nombreux kiosques regorgeaient de sacs à main, de vêtements et de marchandises haut de gamme.

Hommes comme femmes ont pu commencer à se rincer l’œil sur tous ces attraits glamour en écoutant la musique des DJ invités au centre-ville.

Une petite famille de Toronto a pu admirer son garçon enjoué, Ibrahim, 7 ans, sur une simulation de motocyclette virtuelle accessible au public.

« On venait simplement pour visiter Montréal. On est chanceux d’être tombés sur ces festivités. C’est excitant ! » a dit son père Omar Chughi.

Essais libres

Mounir Hilal a aussi amené ses enfants pour la première fois aux activités entourant le Grand Prix de Formule 1. Son fils et lui ont arboré les mêmes couleurs de vêtements pour l’événement.

Pendant ce temps, aux abords de la piste sur l’île Notre-Dame, Charles Desjardins en était à son baptême aux essais libres.

« On a reçu des billets. C’était vraiment le fun avec le beau temps ; une belle ambiance », a-t-il souligné, quelques minutes après son retour à la maison.