/sports/racing
Navigation

Sergio Perez affiche son plus beau sourire

Sergio Perez affiche son plus beau sourire
Photo Agence QMI, PIERRE-PAUL POULIN

Coup d'oeil sur cet article

À l’image de l’écurie Racing Point, Sergio Perez a vécu un passage à vide lors des deux dernières courses. Il affichait donc sans surprise son plus beau sourire après avoir réalisé le septième chrono du jour, vendredi à Montréal.

Perez a effectué sa boucle la plus rapide en 1 min 13,003 s. Il n’a eu besoin que de 826 millièmes de seconde de plus que Charles Leclerc, meneur du jour, pour parcourir le tracé de l’île Notre-Dame.

«Ça va bien pour le moment, mais ça n’a pas d’importance!» a-t-il lancé, sans cacher sa bonne humeur. Ce qui compte, c’est demain.»

De l’avis du vétéran mexicain, la compétition sera toute aussi féroce en sol canadien que depuis le début de la saison au sein du milieu de peloton. Sur le circuit Gilles-Villeneuve, ce sont les McLaren qui semblent en bonne position pour les qualifications.

«Je suis assez surpris du rythme des McLaren. Ils ont été très forts aujourd’hui. Nous verrons ce que nous pourrons faire demain», a affirmé Perez.

Faire le maximum

Outre les bons chronos, Perez est principalement satisfait de la quantité de travail réalisé sur la monoplace. Il espère maintenant qu’il parviendra, avec l’aide de ses ingénieurs, à trouver les réglages parfaits pour les qualifications, samedi.

«Je crois que nous avons fait le maximum aujourd’hui. Nous avons fait beaucoup d’essais avec de nombreux ensembles [aérodynamiques]. Nous allons tout analyser et nous espérons pouvoir trouver les meilleurs réglages pour être plus forts pendant les qualifications.»

Les voitures roses compteront par ailleurs sur un avantage non négligeable sur certaines de leurs compétitrices. Mercedes a en effet introduit une évolution moteur qui pourrait faire gagner un dixième de seconde au tour cette fin de semaine, selon la revue spécialisée allemande Auto Motor und Sport.

Il est toutefois trop tôt pour affirmer que ces gains, évalués à l’usine, se transporteront en piste.

«Je vous le dirai demain! s’est exclamé le coéquipier de Lance Stroll. Nous verrons ce que le “mode qualification” [“party mode”] peut faire demain et s’il peut nous amener en Q3. Ce serait bien.»

«Il y a un peu plus de puissance, a pour sa part avancé Stroll. Jusqu’à maintenant, ça marche bien. C’est le but du jeu en Formule 1. On continue tout le temps d’essayer d’améliorer la voiture et de trouver de la vitesse.»