/finance/business
Navigation

Des «primes de fidélité» de 1000$ à 2000$

Coup d'oeil sur cet article

Victime du manque de main-d’œuvre, la chaîne Shaker Cuisine et Mixologie met sur pied un système de «primes de fidélité» pour ses employés de cuisine. Tous les 12 mois, dans l’organisation, un cuisinier et un plongeur recevront, par exemple, un chèque de 1000$.  

«Cette mesure est pour lutter contre le problème de la rareté de la main-d’œuvre», indique au Journal le copropriétaire et directeur du développement des affaires, Luc Beaumont. «Notre situation n’est pas aussi alarmante que pour certains autres restaurateurs, mais nous prévoyons le coup pour stabiliser les effectifs», poursuit-il.  

 

Jonathan Vallières, Yannick Montplaisir et Dominique Canuel
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL
Jonathan Vallières, Yannick Montplaisir et Dominique Canuel

 

Selon la direction, cette mesure coûtera entre 250 000$ et 400 000$ par an. À travers la province, l’enseigne compte 14 restaurants et environ 800 employés.  

La prime pour un sous-chef et un chef cuisinier s’élèvera à 2000$ par année. Ce qui signifie que l’employé recevra un chèque de 1000$ tous les six mois. De plus, un système de récompenses, avec des vêtements, des chèques-cadeaux, des appareils électroniques ainsi que des voyages sera instauré.  

«Cette décision est pour récompenser nos employés actuels et offrir des conditions compétitives pour le recrutement de nouveaux employés de cuisine, un emploi primordial en restauration, mais sous-valorisé», affirme M. Beaumont.  

Ce dernier recherche actuellement une vingtaine de talents. Il mentionne que pour les salariés avec pourboires, cette prime n’est toutefois pas offerte.  

Travailleurs étrangers  

Afin de régler son problème de personnel, la direction tente également depuis des mois d’attirer des travailleurs étrangers dans ses établissements. «C’est un processus long et fastidieux et il y a la barrière de la langue qui peut poser problème à court et moyen terme», avance M. Beaumont.  

Pour cette année, la chaîne envisage de réaliser des ventes de 45 M$. La direction vise toujours le cap des 30 restaurants et 100 M$ de chiffre d’affaires d’ici quatre ans.  

Elle espère ouvrir prochainement des restaurants au Saguenay, à Drummondville et en banlieue de Montréal. Le premier Shaker Cuisine et Mixologie a accueilli des clients en 2015 dans la Pyramide de Sainte-Foy.