/sports/racing
Navigation

Hamilton voit rouge!

Vettel s’élancera de la première place au Grand Prix du Canada; Stroll en fond de grille

Grand Prix du Canada - Formule 1
Photo Martin Chevalier Détenteur de la position de tête, Sebastian Vettel tentera de rempoter le Grand Prix du Canada pour la deuxième année d’affilée.

Coup d'oeil sur cet article

Lewis Hamilton a eu raison de dire, en début de semaine, qu’il redoutait les Ferrari au Grand Prix du Canada.

Au terme d’une séance de qualifications animée, Sebastian Vettel a en effet récolté sa première position de tête de la saison en bouclant le circuit Gilles-Villeneuve en 1 min, 10,240 s à bord de sa Ferrari, samedi.

Lewis Hamilton
Photo AFP
Lewis Hamilton

Le Britannique, qui l’accompagnera sur la première ligne dimanche après-midi, s’est avoué vaincu par le faible écart de 206 millièmes de seconde au volant de sa Mercedes.

Tous deux ont fracassé le record de piste (1:10,764) que détenait ce même Vettel depuis l’an dernier. Charles Leclerc (Ferrari), l’intrus Daniel Ricciardo (Renault), Pierre Gasly (Red Bull) et Valtteri Bottas (Mercedes) occuperont, dans l’ordre, les deux rangées suivantes sur la grille de départ.

Bris de moteur en matinée

Malgré une tenue plutôt prometteuse, la veille aux essais libres, Sergio Perez et Lance Stroll ont été relégués en fond de grille en réalisant les 16e et 18e temps les plus rapides respectivement.

Les deux coéquipiers ont toutefois gagné une place sur la grille de départ, en raison de la pénalité imposée à Kevin Magnussen qui, à cause d’un changement de châssis, devra amorcer la course de la ligne des puits de ravitaillement.

Pour une 11e épreuve de suite, le pilote québécois a été incapable d’accéder à la seconde étape des qualifications (Q2). Le Mexicain, lui, avait aussi subi le même affront deux semaines auparavant à Monaco.

L’histoire se répète pour le Montréalais. Seules les deux Williams de George Russell et de Robert Kubica, sans surprise, ont fait pire que lui.

Lance Stroll
Photo Martin Chevalier
Lance Stroll

À sa défense, Stroll a été victime d’un bris de moteur, alors qu’il tentait de compléter son premier tour lancé lors de la dernière séance d’essais libres, quelques heures plus tôt.

Ancien moteur

Ses mécanos n’ont eu d’autre choix que de remplacer le moteur de sa monoplace par celui qu’il a utilisé lors des six premières courses de la saison.

« Si je n’avais pas utilisé ce moteur, prétend Stroll, je passais en Q2. La différence était énorme. »

Son équipe, dirigée par son père Lawrence, lui avait confié une évolution du moteur Mercedes pour son Grand Prix national. La panne l’a ramené à la case départ.

« La différence est énorme avec ce moteur de nouvelle génération, a poursuivi Stroll. C’est deux dixièmes et demi de seconde au tour en performance. » Le Québécois devra aussi l’utiliser pour la course.

Vettel exulte

Après avoir appris qu’il décrochait sa première position de tête en 11 mois, Vettel n’a pas caché sa joie sur les ondes radio.

« Oui, oui, c’est formidable ! », s’est-il exclamé.

Puis, à sa sortie de voiture, il en a rajouté : « Je suis plein d’adrénaline. C’est agréable de sentir toutes ces sensations positives à bord de la voiture. J’ai vraiment adoré. »

Vettel tentera de répéter son exploit de l’an dernier quand il a mené le Grand Prix du Canada de bout en bout.

Partir en position de tête est d’ailleurs un gage de succès à Montréal : cinq des six derniers vainqueurs à Montréal, dont Vettel en 2018, se sont élancés de la position de tête.

 

 

 
Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions