/travel/autres-destinations
Navigation

La Giraldilla: le symbole né d’une légende

La Giraldilla trône au sommet de l’une des tours du Castillo de la Real Fuerza, à Cuba.
Photo Adobe Stock La Giraldilla trône au sommet de l’une des tours du Castillo de la Real Fuerza, à Cuba.

Coup d'oeil sur cet article

Montréal a son emblème, qui comprend cinq éléments, plus le castor. La Havane a le sien, c’est la Giraldilla.

La Giraldilla est une petite girouette qui a un visage de femme aborigène. Cette femme était l’épouse du gouverneur de Cuba parti conquérir la Floride, en mai 1539, sur ordre du roi d’Espagne. Il n’en revint jamais et sa femme, qui gouvernait l’île pendant son absence, fut laissée seule avec sa peine et son chagrin. La légende dit qu’elle passait ses jours à guetter, du haut de la tour de guet du Castillo de la Real Fuerza, le bateau qui lui ramènerait son mari.

Symbole national

Cette grande passion amoureuse a inspiré l’artiste Martin Pinzon pour créer la Giraldilla. La sculpture en bronze, haute de 110 centimètres, fut placée au sommet d’une tour de ce même château, vers 1634, en hommage à Inés de Bobadilla, la première femme à gouverner l’île. Le 20 octobre 1926, un cyclone la fit tomber de son piédestal. La statue fut réparée et elle trône désormais au Musée de la ville, à l’abri des intempéries, tandis qu’une copie de la Giraldilla a été installée sur l’emplacement original.

On comprend maintenant pourquoi ce symbole se retrouve un peu partout à La Havane, y compris sur les bouteilles de rhum Havana Club.

Manifestations culturelles

Le restaurant La Giraldilla, qui vient tout juste d’ouvrir ses portes grillagées, ne se veut rien de moins qu’un complexe culturel, récréatif et écologique. En plus d’offrir une cuisine typiquement créole, avec viandes cuites sur charbon de bois, l’espace dispose d’une aire de jeux pour les enfants, ainsi que des jardins et serres où l’on peut se procurer différentes plantes en pot, de même que des fines herbes à des prix plus qu’abordables. On y trouve même un orchidarium et des sections consacrées aux cactus, aux bonzaïs et aux fougères.

L’endroit a été transformé de fond en comble dans le cadre des festivités du 500e anniversaire de La Havane, qui seront lancées le 16 novembre prochain. Là où il y avait auparavant débris et ronces a surgi un endroit qui respire le calme et la joie de vivre. Durant les fins de semaine, on y offre des spectacles sur la scène aménagée à cet effet.

L’immense salle à manger comprend trois espaces à aire ouverte sous des toits de chaume, typiques de la région. Tout a été pensé en fonction du plus grand confort de la clientèle.

Comme le dit la publicité, c’est un coin de campagne et de verdure au cœur de la ville.