/news/provincial
Navigation

La «ligue nationale du BBQ» débarque à Québec

Des dizaines de pros du gril s’affrontent au 2e Grand Boucan

Coup d'oeil sur cet article

Autour de leurs fumoirs et barbecues depuis les premières lueurs du jour, des dizaines de professionnels du gril se sont disputé les grands honneurs de la « ligue nationale du BBQ », à Québec, samedi.

La deuxième édition du Grand Boucan réservait quelques moments de tension et d’adrénaline à la trentaine d’équipes présentes, originaires surtout du Québec, mais aussi de l’Ontario et des États-Unis.

La plupart ayant investi des centaines de dollars dans leurs équipements, le transport et l’approvisionnement en viande, les participants n’étaient certainement pas là que pour le loisir. Or, les juges ne prennent qu’une bouchée par produit pour attribuer une note aux concurrents.

« C’est le stress qui nous alimente. On est là pour performer et faire ce que l’on aime. On a une fenêtre de 10 minutes pour livrer une pièce de viande qui peut prendre 8, 9, 10 heures à cuire », fait remarquer Maxime Roberge, de Chibougamau.

La cuisson parfaite

L’activité tenue par le Boucan traiteur et boucherie, au Colisée de Loretteville, est l’une des rares de la province à être sanctionnées par la Kansas City BBQ Society (KCBS), qui regroupe 500 compétitions dans le monde. « C’est la plus grosse compétition de BBQ au Québec. [...] C’est du sérieux ! Il y a une trentaine de juges », lance le porte-parole de l’événement, Robert James Penny, alias « Bob le chef ».

Une bourse de 7500 $ était en jeu. « On recherche une cuisson parfaite, ajoute-t-il. Certains juges vont aimer des sauces plus sucrées, d’autres plus piquantes.

Une fois que la technique est réussie, on se croise les doigts. »

Pour le trip

Champion de la catégorie « volaille » l’an dernier, David Tanguay espérait défendre son titre cette année. À seulement 24 ans, il est l’un des plus jeunes « maîtres du grill » dans le circuit de la KCBS.

« On est ici pour le trip. Tout le monde se connaît et on partage la même passion. Le soir, on est sur la fête un peu. On s’agace un peu et quand c’est le temps de la remise des prix, si c’est un ami qui gagne, je suis super content », dit l’étudiant en finance à l’Université Laval, devant ses fumoirs et en jetant un œil nerveux au chronomètre.

Après la tenue du concours, le Grand Boucan accueille dimanche le volet amateur. Plusieurs personnalités du sport, dont les anciens joueurs des Nordiques Alain Côté, Dave Pichette et Luc Dufour, feront une démonstration de leur talent culinaire.