/entertainment/music
Navigation

«Nous espérons que Céline décide de revenir à Las Vegas»

«Nous espérons que Céline décide de revenir à Las Vegas»
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

 Céline Dion n’a pas encore quitté la Strip qu’on spécule déjà sur son retour.

 • À lire aussi: La Strip restera (en partie) québécoise

 • À lire aussi: Revivez 12 moments marquants de Céline Dion à Las Vegas

 En entrevue au Journal de Montréal, Gary Selesner, le président du Caesars Palace, le célèbre hôtel-casino où l’artiste québécoise se produit depuis 16 ans, indique que Las Vegas va s’ennuyer de celle qu’il considère comme sa reine. 

 «Bien sûr, nous espérons qu’un jour Céline décide de revenir se produire à Las Vegas, soutient M. Selesner. Et dans cette éventualité, nous serions heureux de l’accueillir de nouveau au Caesars Palace.» 

 Les raisons pour lesquelles l’établissement espère le retour de l’interprète de My Heart Will Go On sont faciles à comprendre. Depuis son tout premier spectacle au Colosseum, le 25 mars 2003, la diva a attiré pas moins de 4 500 000 personnes au Caesars Palace, amassant au passage des recettes de 875 M$, selon les chiffres de Billboard. 

 Ces statistiques poussent Gary Selesner à comparer Céline à deux autres icônes de Las Vegas: Elvis Presley et Frank Sinatra. «Céline entre dans cette catégorie d’artistes vraiment spéciaux qui ont catapulté Las Vegas vers l’avant, souligne M. Selesner. Sa longévité et son succès à Las Vegas n’ont pas leur égal.» 

 Doux-amer

 Pour le Caesars Palace, la 1141e et ultime représentation de Céline Dion, samedi soir, sera un moment doux-amer puisqu’il marquera la fin d’une époque. 

 «Le Caesars Palace et ses 5000 employés sont très chanceux d’avoir pu côtoyer une artiste aussi talentueuse», affirme Gary Selesner. 

 Transformation majeure 

 Si Céline Dion retourne au Colosseum du Caesars Palace dans quelques années, elle retrouvera une salle transformée. En effet, cet automne, l’enceinte subira une cure de rajeunissement, incluant un nouveau son, de nouveaux éclairages, ainsi qu’un écran plus haut de 5 pieds doté d’une meilleure résolution. Les sièges seront aussi recouverts. 

 «Céline s’en va, mais the show must go on et nous allons continuer à repousser les limites pour continuer d’accueillir d’autres artistes de calibre international», indique Gary Selesner.