/entertainment/shows
Navigation

Centre Durocher: un concert controversé annulé en Basse-ville

Coup d'oeil sur cet article

Le spectacle d’un groupe proche du courant idéologique néonazi a été annulé, samedi soir, à Québec, après que la direction du centre communautaire dans lequel il devait se produire a été mise au fait de l’identité des locataires de la salle.

Le groupe français Baise Ma Hache devait offrir un spectacle dans un local du Centre Durocher. Le quintette québécois controversé Légitime Violence, aussi associé aux idées néonazies, figurait également au menu du concert.

Des plaintes venues du public ont incité la direction à fouiller davantage les propos et l’historique des formations musicales, selon ce qu’a indiqué un employé du centre communautaire avec qui Le Journal s’est entretenu.

L’annulation du spectacle a finalement été ordonnée par les gestionnaires du Centre Durocher quelques dizaines de minutes avant que la soirée soit lancée. À ce moment, une trentaine d’individus se trouvaient sur place, dont des personnes identifiées au groupe néofasciste Atalante. Au moins une centaine de spectateurs étaient attendus.

Valeurs

« Ils ont dit qu’ils n’avaient rien à voir là-dedans. Je ne peux pas confirmer ou infirmer, il n’y avait rien qui laissait croire qu’ils étaient des néonazis. C’est l’information qu’on a eue, les patrons. C’est un centre communautaire et culturel, donc ça ne cadrait pas du tout [avec nos valeurs] », explique un employé du centre communautaire qui était présent pour vider la salle de ses locataires indésirables.

« Ils ont discuté un peu, mais rien d’agressif. Ils ont compris et ils vont s’expliquer avec les patrons. Ç’a été bien correct. Ils étaient déçus, mais ils comprenaient qu’ils ne pouvaient rien y faire », relate-t-il.

Les locataires chassés et les gestionnaires du Centre Durocher devraient s’entretenir dimanche matin pour revenir sur la soirée avortée.

Aucun membre de la direction du centre communautaire n’était disponible pour répondre aux questions du Journal samedi.