/sports/racing
Navigation

«Je n’étais pas au courant de la pénalité» –Charles Leclerc

Charles Leclerc est satisfait de son rendement au volant de sa Ferrari au circuit Gilles-Villeneuve.
Photo Martin Chevalier Charles Leclerc est satisfait de son rendement au volant de sa Ferrari au circuit Gilles-Villeneuve.

Coup d'oeil sur cet article

Même si chaque information est scrutée à la loupe dans le monde de la Formule 1, Charles Leclerc y est allé d’une déclaration surprenante après la course au sujet de la pénalité de son coéquipier Sebastian Vettel.

« Je ne savais pas qu’il avait écopé d’une pénalité, a mentionné le jeune pilote de Ferrari. J’ai poussé fort, mais je ne savais pas ce qui se passait devant.

« Je roulais à fond au cas où quelque chose se produirait si j’étais près d’eux. J’ai fait ma propre course. »

Charles Leclerc est satisfait de son rendement au volant de sa Ferrari au circuit Gilles-Villeneuve.
Photo AFP

Après son premier arrêt aux puits, il a été largué par Lewis Hamilton et Vettel.

« Il y a une raison derrière cette décision, a-t-il souligné. Bien sûr, il était difficile de défier les deux monoplaces qui étaient en avant au départ. J’ai tenté de rouler au maximum et j’espérais pour une voiture de sécurité. Par contre, elle n’est jamais sortie. »

Leclerc a été conservateur au départ. Il n’a pas trop forcé la note après avoir vu Hamilton lui fermer la porte avant le premier virage.

« C’était particulier, la présence avec Lewis, mais j’ai décidé de ne pas prendre de risques, a souligné le jeune pilote. Par la suite, ce fut une course plutôt ennuyante alors que j’ai tenté de bien gérer mes pneus lors des premiers tours. »

Une première

Pour lui, c’est un premier podium en sol montréalais.

« Je suis très heureux de ma performance, a-t-il ajouté. On était très rapides. C’est dommage que j’aie commis quelques fautes lors des qualifications. On avait un excellent rythme et c’est un bon signe pour le futur.

« Par contre, je suis déçu pour notre équipe. On a travaillé très fort pour arriver à ce point. Je ne sais pas ce qui est arrivé à Sebastian, mais Ferrari méritait la victoire. C’est dommage, mais nous reviendrons plus forts.

« On va souhaiter que notre premièrevictoire se concrétise bientôt. »