/news/transports
Navigation

Une piste utilitaire le long du boulevard Guillaume-Couture

Coup d'oeil sur cet article

Le projet de transport structurant de la Ville de Lévis va prévoir l’aménagement d’une piste utilitaire le long du boulevard Guillaume-Couture, à partir du Cégep Lévis-Lauzon jusqu’à la tête des ponts.

Le maire Gilles Lehouillier en a fait l’annonce lundi lors de l’inauguration du prolongement du boulevard Étienne-Dallaire, dans le cadre du déploiement du projet immobilier Umano, dont le budget s’élève à 900 M$.

Le projet de transport structurant de Lévis, qui remplace le défunt projet de Service rapide par bus (SRB), sera constitué d’autobus articulés sur deux axes, soit le boulevard Guillaume-Couture et la route 116 dans l’ouest (route des Rivières) pour amener les travailleurs vers la tête des ponts.

Une voie cyclable

Le réseau structurant prévoit l’aménagement de voies réservées le long du boulevard Guillaume-Couture, en plus d’une piste utilitaire, le tout étant évalué à près de 90 M$.

«On a déjà une piste de vélo le long du fleuve, mais cela n’est pas une piste utilitaire. C’est plus pour le loisir. Pourquoi ne pas profiter du fait que l’on réaménage le boulevard pour faire une belle voie cyclable entièrement dédiée aux cyclistes? Ce sera beaucoup plus sécuritaire, car on sera complètement hors rue, avec un terre-plein entre les deux. Là où il n’y aura pas de voies réservées parce que la fluidité de la circulation au niveau des autobus ne le justifie pas, on va continuer quand même la piste utilitaire», a expliqué M. Lehouillier lors d’une mêlée de presse.

De façon générale, le maire estime que l’emprise de la route est suffisamment large pour accueillir un aménagement de la sorte.

«Il y a quelques exceptions, mais ça va être mineur. Cela ne sera pas des grosses expropriations, car on va aller chercher des bandes dans les stationnements. Au niveau des bâtiments, il n’y a pas de problème. On n’aura pas à demander de lois spéciales comme Québec le fait», a-t-il dit.

Les travaux du réseau structurant doivent débuter à l’automne 2021. Les coûts estimés du projet de 90 M$ ne comprennent toutefois pas les aménagements qui seront effectués sur la route 116, qui est une route provinciale.

«Ce dont on a convenu avec le ministère des Transports, c’est que l’on va arrimer nos interventions. On va travailler ensemble. Cela ne comprend pas l’interconnexion des deux rives.»

La Ville de Lévis affirme être sur le point de conclure une entente avec le gouvernement du Québec pour transformer la route 116 en boulevard urbain, avec l’aménagement de voies réservées.

«On va être à la hauteur des gens qui font du développement chez nous», a dit M. Lehouillier.

Cette année, la Ville de Lévis prévoit élargir à quatre voies la rue Saint-Omer jusqu’au boulevard Étienne-Dallaire. Dans un deuxième temps, la rue Saint-Omer sera prolongée jusqu’à l’autoroute 20, ce qui devrait aider à décongestionner la sortie de la route du Président-Kennedy.