/entertainment/movies
Navigation

La chute de l’empire américain : accueil mitigé aux États-Unis

La chute de l'empire américain
Photo courtoisie, Films Séville Maripier Morin dans une scène de La chute de l’empire Américain.

Coup d'oeil sur cet article

La presse étatsunienne n’a pas déroulé le tapis rouge pour La Chute de l’empire américain, qui prend graduellement l’affiche ces jours-ci sur les écrans de cinéma de nos voisins du Sud, presque un an après sa sortie au Québec.

Sur le site de recensement de critiques Rotten Tomatoes, le plus récent film de Denys Arcand obtient tout juste la note de passage de 60 % sur fond de commentaires mitigés des grands médias américains.

Dans le clan des vendus à la cause de La chute de l’empire américain, on retrouve le prestigieux New York Times. « Un film amusant et passionnant », vante le critique Glenn Kenny.

Les influents Variety, Screen International et Indiewire avaient déjà louangé le film lors de sa présentation au Festival international du film de Toronto, en septembre 2018.

En revanche, c’est moins rose du côté de certains quotidiens comme le Washington Post, le Chicago Tribune et le San Francisco Chronicle. Dans le Wall Street Journal, Joe Morgenstern fait l’éloge de Maripier Morin qui, écrit-il, « apporte de l’intelligence et un sourire ravissant à une comédie policière autrement dénuée de saveur ».

Sortie progressive

Pour l’instant, La Chute de l’empire américain ne joue que dans huit grandes villes des États-Unis depuis mai. Le distributeur Sony Pictures a choisi de miser sur une sortie progressive, amorcée le 31 mai à New York et Los Angeles. D’ici au 21 juillet, il aura été présenté dans près d’une centaine de cinémas.

Au terme de ses deux premiers week-ends, il avait amassé des recettes de 26 450 $, selon les chiffres du site spécialisé Box Office Mojo.

Chez nous, le film d’Arcand, qui met en vedette Maripier Morin, Rémy Girard, Alexandre Landry et Pierre Curzi, a été vu par 279 986 spectateurs. En France, où il a pris l’affiche au mois de février, il a fait courir 189 344 cinéphiles.