/sports/baseball/capitales
Navigation

Les Capitales défaits par des Champions sans faille

Coup d'oeil sur cet article

Dans un match sans trop d’éclats, marqué par de beaux jeux défensifs, les Champions d’Ottawa en ont fait juste assez pour battre les Capitales de Québec pour la troisième fois en quatre affrontements cette saison, cette fois par la marque de 4 à 2 mardi à Ottawa.

Tous les espoirs étaient permis en début de rencontre pour les Capitales. En plus de vêtir un nouvel uniforme, c’est le vétéran Karl Gélinas, dans l’organisation des Caps depuis 2007, qui était sur la butte pour les visiteurs pour tenter de donner une quatrième victoire en cinq parties aux siens. Malheureusement, les Capitales semblent avoir de la difficulté à jouer une partie complète depuis le début de la saison et cette fois-ci, c’est la cinquième manche qui a été fatale.

«Ç’a pris une éternité avant qu’on débute le match et j’ai trouvé qu’on était amorphe pendant une bonne partie de la rencontre, a dit le gérant Patrick Scalabrini. On a joué un peu de malchance pendant la cinquième manche, mais on joue beaucoup mieux défensivement dernièrement, surtout depuis qu’on a fait quelques ajouts à l’équipe. Karl [Gélinas] n’a pas mal lancé dans la cinquième, mais c’est une couple de jeux qui auraient pu tourner différemment.»

Un avion? Un oiseau? Non, Scott Brown!

Les quelques 1500 partisans réunis à Ottawa ont eu droit à de beaux jeux défensifs tout au long de la soirée. En début de cinquième manche, alors que les Capitales avaient deux hommes sur les buts avec seulement un retrait, le nouveau joueur du Bleu-Blanc-Jaune, Michael Baca, s’est fait voler un double assuré par le voltigeur de centre des Champions Steve Brown, grâce à un plongeon spectaculaire.

Le jeu désespéré de Brown à sembler donner du rythme à la formation de Sébastien Boucher, qui a profité de l’occasion pour inscrire trois points lors de cette même manche aux dépens de Gélinas, qui a connu une sortie correcte, sans plus. En six manches de travail, il a accordé six coups sûrs bons pour quatre points mérités, six retraits au bâton et deux buts sur balles. Son vis-à-vis, Danny Garcia, a terminé la soirée avec 10 retraits sur des prises.

Défensive améliorée

Les Capitales ont fait l’acquisition plus tôt cette semaine du joueur d’arrêt-court Michael Baca et force d’admettre qu’il fait du bon boulot depuis son arrivée le 7 juin dernier. En plus d’être en grande partie responsable d’un beau double-jeu, Baca figurait au deuxième rang de la formation des frappeurs des Capitales mardi. Il a obtenu deux buts sur balles, volé un but et croisé la plaque à deux occasions. Le gérant de Capitales n’avait que de bons mots à son endroit.

«C’est notre bougie d’allumage et on l’aime beaucoup, a indiqué Scalabrini. Il nous apporte une toute autre dimension au bâton et il est très efficace défensivement. L’échantillon est très court mais jusqu’à présent, nous sommes vraiment satisfaits.»

Les Capitales pourront prendre leur revanche dès mercredi soir, dans le deuxième match d’une série de trois qui les oppose aux Champions d’Ottawa au Stade Raymond Chabot Grant Thornton.

La balle sera confiée à Arik Sikula pour les représentants de la Vieille Capitale, qui feront face au meilleur lanceur de la ligue CanAm en 2018, Jordan Kurukawa.