/sports/hockey/remparts
Navigation

Malatesta pourrait être au camp des Remparts

Il penche toutefois vers les collèges américains

Journaliste
Photo Courtoisie, famille Malatesta James Malatesta n’était pas au repêchage de la LHJMQ, samedi dernier, en raison de ses aspirations à jouer aux États-Unis.

Coup d'oeil sur cet article

L’espoir des Remparts de Québec James Malatesta n’a toujours pas pris de décision finale quant à son avenir. Si tout porte à croire qu’il empruntera le chemin des collèges américains, l’attaquant montréalais se dit toutefois ouvert à venir à Québec, l’instant de 48 h, lors de l’ouverture du camp d’entraînement, en août prochain.

C’est du moins ce que le père du talentueux attaquant a mentionné en entrevue téléphonique avec Le Journal, lundi.

« James désire jouer en division 1 de la NCAA. Par contre, il ne s’est toujours pas engagé auprès d’aucune équipe en ce moment. Il y a huit universités qui lui ont offert une bourse d’études complète », a expliqué Roger Malatesta.

« Même s’il veut jouer aux États-Unis, James veut demeurer ouvert d’esprit. On devrait donc se présenter au camp d’entraînement pendant 48 h afin de rencontrer le personnel et visiter les installations. »

CHOIX TARDIF

Si ceci explique cela, on comprend pourquoi le jeune Malatesta a glissé jusqu’en septième ronde samedi dernier.

L’attaquant des Lions du Lac Saint-Louis était classé 11e meilleur espoir de toute la cuvée 2019 par le Centre de soutien au recrutement (CSR) de la LHJMQ. Au final, les Diables rouges ont prononcé son nom au 116e rang.

Pas de doute que si l’attaquant montréalais avait laissé percevoir quelconque possibilité de joindre les rangs du circuit Courteau, une équipe aurait tenté sa chance avant.

« Du côté de James, l’objectif principal était de ne pas faire perdre leur temps aux équipes de la LHJMQ. Son focus est vraiment de jouer aux États-Unis, c’est ce qu’il veut », ajoute le paternel.

UN APPEL DE ROY

Le patron hockey des Remparts, Patrick Roy, a tout de même lâché un coup de fil à James, puis à son père, dimanche dernier.

« J’ai eu une belle conversation de 25 minutes avec lui. Il nous a dit qu’il était très heureux de voir que James était toujours disponible en septième ronde », a ajouté M. Malatesta, sans trop vouloir entrer dans les détails de la conversation entre les deux hommes.

Roy aimerait rencontrer le jeune talent et sa famille durant la saison estivale afin de leur parler davantage de ce que peuvent offrir les Remparts.

S’il n’a toujours pas arrêté son choix sur une université américaine de la NCAA, Malatesta sait qu’il rejoindra la Kimball Union Academy, une école préparatoire dans le New Hampshire, la saison prochaine.

Il a aussi été un choix de quatrième ronde des Stars de Lincoln dans la USHL.

La saison dernière, il a inscrit 12 points en 22 matchs dans une saison parsemée de blessures. Il a toutefois connu des séries du tonnerre avec 23 points en 16 parties.