/sports/golf
Navigation

Oubli majeur

Brooks Koepka tentera de remporter l’Omnium américain pour la troisième année d’affilée.
Photo AFP Brooks Koepka tentera de remporter l’Omnium américain pour la troisième année d’affilée.

Coup d'oeil sur cet article

Il y a de ces erreurs impardonnables où un grand artisan a oublié son cerveau à la maison en rentrant au travail. Celui qui a conçu la publicité de l’Omnium américain au réseau de télévision FOX fait partie du lot. Il remporte même la palme de champion du monde des pires concepteurs.

Le champion en titre Brooks Koepka, celui qui a remporté les éditions 2017 à Erin Hills et 2018 à Shinnecock Hills, n’apparaît nulle part dans la vidéo promotionnelle du tournoi diffusée à grands coûts par FOX.

Un affront que des milliers d’amateurs ont noté et qui est venu aux oreilles de Koepka. Il a ensuite témoigné de cet oubli pour le moins majeur, dans le contexte d’un tournoi du Grand Chelem.

« Les gens m’ont identifié sur les réseaux sociaux dans la vidéo, comme je n’y étais pas. J’ai cliqué sur le lien et j’ai vu ce que le réseau avait réalisé. J’étais stupéfait. Ces gens avaient une année complète pour réfléchir à cette vidéo et l’assembler.

«Je ne sais que dire, a-t-il ensuite lâché. Peut-être que quelqu’un a été renvoyé. Si ce n’est pas fait, peut-être faudrait-il le faire.»

Attaques gratuites

Inutile de préciser que le gagnant de quatre des huit derniers tournois majeurs, dont le Championnat de la PGA à Bethpage il y a moins d’un mois, utilisera cet affront comme élément de motivation.

Dans sa carrière, « BK » a maintes fois fait taire ses détracteurs par son solide jeu sur les parcours. L’analyste de Golf Channel et ancien golfeur Brandel Chamblee en tête de liste.

Dans ses conférences de presse depuis plusieurs mois, il ne cesse de répliquer à ses attaques en lui lançant des balles rapides en pleine gueule.

La bataille est somme toute divertissante d’un point de vue extérieur. Mais on observe très bien que l’athlète en a marre des attaques souvent gratuites.

C’est pourquoi cette semaine, il risque fort de déroger de ses habitudes. Plutôt que de syntoniser Golf Channel en fin de soirée, il regardera le septième match de la finale de la Coupe Stanley et la fin de la finale de la NBA.