/news/transports
Navigation

Radar photo possible sur le chantier de l’autoroute Henri-IV

Radar photo possible sur le chantier de l’autoroute Henri-IV
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

Les automobilistes traversant le chantier d'élargissement et de réfection de l'autoroute Henri-IV, à Québec, pourront désormais faire l’objet d’une surveillance par radar photo mobile. 

Le ministère des Transports a annoncé, par voie de communiqué, que la section en travaux de l’autoroute, entre l'autoroute Charest et l'avenue Chauveau, pourra désormais recevoir ce type d’opération. 

Une signalisation appropriée sera installée en amont pour informer les usagers de la route qu’ils pourraient faire l’objet d’une surveillance pour la vitesse. 

Le panneau à cet effet reprend, sur fond orange, le pictogramme utilisé ailleurs sur le réseau routier pour annoncer la présence possible d’un radar photo. 

Les conducteurs au pied pesant s’exposent à une amende doublée comme ils se trouveront dans une zone de travaux routiers. Toutefois, aucun point d’inaptitude ne peut être porté au dossier des contrevenants lorsque l’infraction est constatée par un radar photo. 

Selon le site web Québec 511, le mégachantier de l’autoroute Henri-IV est la seule zone de chantier ciblée par des opérations par radar photo dans la capitale à l’heure actuelle. 

Rappelons que le MTQ procède à des interventions majeures sur cet axe où circulent quotidiennement 100 000 véhicules. Le projet d’élargissement et de réfection se poursuit jusqu’en 2023.