/sports/baseball/capitales
Navigation

Capitales: l'équipe cubaine débarquera bel et bien à Québec

Capitales: l'équipe cubaine débarquera bel et bien à Québec
Photo d'archives, Jean-François Desgagnes

Coup d'oeil sur cet article

Après des semaines d’incertitude en raison de retards administratifs, les Capitales de Québec et l’équipe nationale cubaine en découdront comme prévu sur la surface synthétique du Stade Canac dans une série de trois rencontres les 18, 19 et 20 juin prochains.  

Visas en poche, les Cubains étaient d’ailleurs attendus mercredi à Ottawa où ils amorceront leur tournée de 15 rencontres en 17 jours vendredi soir contre les clubs de la Ligue Can-Am de baseball indépendant.

L’imbroglio avait été causé par le ralentissement dans l’émission des visas à l’ambassade canadienne de La Havane à la suite d’une réduction de personnel. La fédération cubaine de baseball avait même commencé à songer à une option de rechange advenant le cas où ses matchs en sol nord-américain seraient tombés à l’eau.  

Soulagement

Joint au bout du fil, le président des Capitales, Michel Laplante, poussait un soupir de soulagement. Principal intermédiaire entre les autorités du baseball cubain et le circuit indépendant, Laplante a rappelé toute l’importance de cette série qui sert de préparation pour les représentants de l’île socialiste en prévision des Jeux panaméricains prévus du 26 juillet au 11 août au Pérou.  

«On est contents et soulagés. C’est une tournée importante pour l’équipe cubaine et pour la Can-Am. On veut garder ces liens étroits avec eux. On leur disait de garder espoir, mais ça les retardait dans leurs options B. Ils ont refusé à la dernière minute d’aller au Nicaragua», a expliqué le président du club québécois.

La sélection cubaine foulera donc le terrain du parc Victoria pour une troisième fois en quatre ans après des arrêts en 2016 et 2017. Elle est aussi attendue à Trois-Rivières (21-23 juin), Rockland (25-27 juin) et au New Jersey (28-30 juin).

Renfort imminent chez les Caps

Parallèlement à cette nouvelle, le gérant Patrick Scalabrini a appris que les trois joueurs cubains attendus dans l’alignement ont finalement obtenu leur permis de travail. L’arrêt-court Yordan Manduley (champion frappeur dans la Can-Am l'an passé), le lanceur Vladimir Garcia et le premier-but Stayler Hernandez se joindront avant longtemps aux troupes québécoises.

«Je pense que dans les prochaines heures, on va avoir la confirmation qu’ils sont capables de s’en venir bientôt. Bravo à Patrick dans la façon dont il a agi dans tout ça. Il a avalé sa pilule en sachant qu’il lui manquait trois gros morceaux, l’obligeant à décliner des opportunités pour obtenir des joueurs retranchés du A fort, par exemple», a souligné Laplante.

Scalabrini salive déjà en pensant à la venue du trio alors que les Capitales croupissent dans les bas-fonds.

«Ça a un énorme impact sur notre début de saison. Ce ne sont pas des sauveurs, mais ce sont d’excellents joueurs de balle. Ils vont combler des trous indéniables qu’on a. On manque de punch offensif. On vient d’ajouter deux excellents frappeurs et deux excellents joueurs défensifs et un gros bras», a-t-il mentionné.

La première manche suffit

Les Capitales ont donné le ton dès la manche initiale en inscrivant sept points, ce qui les a menés vers une convaincante victoire de 11-6 aux dépens des Champions d’Ottawa, mercredi, au parc RCGT, égalant ainsi les chances dans cette série de trois rencontres.

Si les hommes de Patrick Scalabrini se cherchent offensivement depuis le début de la campagne, ça ne semblait pas être le cas mercredi soir. Non seulement la troupe québécoise a explosé dans la colonne des points, mais elle a aussi été opportuniste au bâton en claquant 15 coups sûrs.

Il s’agissait d’un huitième gain – et de loin le plus significatif – en 24 sorties pour Québec (8-16) qui cherche à quitter le dernier rang du classement de la Ligue Can-Am.

Effort collectif

Le gérant Patrick Scalabrini sera heureux de constater que tous les membres de son effectif ont mis la main à la pâte durant le festin de mercredi.

Le premier-but Joe Lytle s’en est donné à cœur joie en finissant sa soirée avec quatre coups sûrs et trois points produits, incluant deux en huitième manche sur un simple pour anéantir les espoirs des locaux.

Sur la butte, Arik Sikula a signé un deuxième départ consécutif solide chez les Capitales pour engranger son deuxième gain. Le vétéran artilleur s’est chargé de museler l’offensive des Champions en les limitant à sept coups sûrs en autant de manches de travail, tout en retirant sept frappeurs sur des prises.

Les releveurs Nate Antone et Dany Paradis-Giroux ont fermé les livres en huitième et neuvième manches.

En vitesse

Le troisième et ultime match de la série aura lieu ce soir, après quoi les Capitales retrouveront leurs partisans vendredi soir dans le premier de trois duels du week-end contre les Aigles... Blessé à l’ischiojambier depuis le 6 juin, le voltigeur Jhalan Jackson est « très près » d’un retour, affirmait Scalabrini avant la rencontre. Le frappeur reconnu pour sa puissance n’a pris part qu’à deux matchs depuis son arrivée avant de tomber au combat...