/sports/hockey
Navigation

Coupe Stanley : un fait d’armes hors du commun pour Craig Berube?

Coupe Stanley : un fait d’armes hors du commun pour Craig Berube?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

À la barre des Blues de St. Louis, Craig Berube, pouvait devenir mercredi le septième entraîneur-chef à remporter la coupe Stanley sans avoir commencé en poste la saison régulière.

Celui qui a remplacé Mike Yeo au sein de la formation du Missouri le 19 novembre 2018 avait donc l’occasion, avec un gain face aux Bruins de Boston mercredi soir, de répéter l’exploit accompli par Mike Sullivan au printemps 2016. Plus tôt dans la campagne, soit le 12 décembre 2015, les Penguins de Pittsburgh avaient limogé Mike Johnston et quelques mois plus tard, ils défaisaient les Sharks de San Jose en six parties lors de la finale.

Étrangement, les changements de garde ont souvent souri aux «Pens». En 2009, ils avaient congédié Michel Therrien le 15 février de cette année-là et son remplaçant, Dan Bylsma, avait soulevé le trophée au terme du septième affrontement de la finale face aux Red Wings de Detroit. Pendant les séries, Bylsma s’était vu accorder le poste de pilote en permanence, lui qui avait totalisé 18 victoires à ses 25 premiers matchs comme entraîneur du club.

Candidat à l’obtention du trophée Jack-Adams remis à l’instructeur de l’année dans la Ligue nationale, Berube est le 11e instructeur ayant mené sa troupe à la finale sans avoir entamé la campagne.

Un changement avant la coupe Stanley

- Maple Leafs de Toronto, 1932 : Dick Irvin remplace Art Duncan

- Canadien de Montréal, 1971 : Al MacNeil remplace Claude Ruel (démission)

- Devils du New Jersey, 2000 : Larry Robinson remplace Robbie Ftorek

- Penguins de Pittsburgh, 2009 : Dan Bylsma remplace Michel Therrien

- Kings de Los Angeles, 2012 : Darryl Sutter remplace Terry Murray

- Penguins de Pittsburgh, 2016 : Mike Sullivan remplace Mike Johnston

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions